Archives pour la catégorie Tag cuisine

Ma « cuisine » ou « meal prep » de la semaine du 24 au 30 août 18

 A la suite de mon article précédent qui a suscité pas mal de réactions, je vous livre ma préparation pour la semaine à venir .
Le fait de preparer ainsi me permet d’aller aux cours de sport et autres activités et que mon mari qui télé-travaille ai , aux heures des repas,  juste a réchauffer.
Le soir, je suis en général « bonne à rien » et ne passer que 10 mn en cuisine me va bien.

En deux matins, je cuisine mes repas de la semaine, voila le déroulé :

Le menu a été fait avec des idées de dernière minute de chez mon maraîcher où il y a un caddie avec des légumes « passés » , j’ai récupéré 3 poivrons fripés à 1€, un pied de brocolis assez gros à 0,50 €, un gros melon à 1€
Le saumon était en promo. J’en ai congelé qui apparaîtra dans les prochaines semaines.

Cuit le matin  1 = 1h20
Œufs durs deux repas
pommes de terre 2 ou 3 repas
salade préparée pour 3 services
saumon 2 repas midi +
quiche au saumon épinards 2 repas du soir

Cuit le matin 2  = 70 mn soit une 1h10
Je commence par lancer la ratatouille, qui cuit toutes seule ( 12 mn de préparation pour deux courgettes, 3 poivrons, une aubergine et tomates entières en boites ).
Durant cette cuisson  des escalope de poulet deviennent
**pour deux midis , blanquette de poulet aux poireaux et carottes (préparation environ 20 mn cuisson 35 mn )
** et Escalopes coupées aiguillettes  sont cuisinées aux oignons et servie avec une ratatouille (le temps que la blanquettes cuise et il reste du temps pour ranger la cuisine
Une fois cuit, on attend que cela refroidisse et je mets dans des boites au réfrigérateur

M Saumon poché salade de pommes de terre et tomates au basilic (du jardin)

M Saumon poché bis riz (10 mn de cuisson quantité pour deux fois )
M Boulettes de bœuf aux oignons et purée de brocolis (faite le matin au lever au thermomix avec les boulettes (30 mn le tout ) – j’ai de la viande hachée à utiliser rapidement)
M Blanquette de poulet aux poireaux et carottes avec riz (cuit au repas)
M
Blanquette de poulet aux poireaux et carottes Bis avec de la semoule ( de riz ou de coucous)
M Aiguillettes de poulet aux oignons et accompagnement à voir selon les restes

M ou S X2 Gaspacho ( Je mets les légumes dans le mixer, c’est tout!) quiche au saumon et épinards pour 2 soirs avec une salade verte

S Melon – Harengs (prêt au réfrigérateur) aux pommes de terre et tomates , ail, persil, basilic , oignons blancs avec leur vert
S Salade de macédoine, de légumes (conserve) et tomate du jardin, concombre, oignons, ail persil aux œufs durs (pique-nique)
S Ratatouille façon piperade avec des œufs et du jambon cru
S Pizza garnie avec le reste de ratatouille, anchois, olives

 SOIT 2h30 pour avoir avec des produits frais 5 repas du midi et 4 repas du soir et deux Midi ou Soir, et vraiment que quelques minutes avant chaque repas (sauf le repas boulettes mais j’ai de la viande hachée à cuisiner vite et ce n’était pas prévu à la base)

Organiser les repas, le « meal prep » et autres techniques pour se simplifier la cuisine au quotidien

ARTICLE DENSE ET LONG mais écrit à la demande répétée de plusieurs personnes depuis quelques années et je ne l’ai jamais écrit. Si cela simplifie la vie ne serait ce qu’à une de mes lectrices, ce ne sera pas du temps perdu 🙂

Tout comme Mr Jourdain faisait de la prose sans le savoir, je fais du « meal prep » depuis 30 ans au moins. A la base, le sous-titre de livre d’une comtesse ou duchesse  » la vie est trop courte pur la passer à surveiller une daube » m’avait marqué. Impossible de retrouver l’ouvrage, Google n’en a pas trace, apparemment.
Comme je suis fainéante, j’aime bien être efficace, tant qu’à travailler, aussi ai-je fait rapidement mes menus avec des préparations qui servaient à plusieurs repas pour ne pas passer trop de temps en cuisine la semaine.

Celles qui me suivent depuis la création de mon premier blog de cuisine en 2006 le savent bien.

« Meal prep  » est l’abréviation de Meal prepping soit prévoir et preparer ses repas à l’avance. Par contre chez moi , pas ce que je considère comme une aberration comme couper, râper ses crudités d’avance (perte des bienfaits du frais) Je fais depuis des dizaines d’années des repas pour 2 à 5 personnes en moins de 20 mn préparation des crudités qu’il y a chaque midi chez nous incluse et mise de la table (mais mes robots sont sur mon plan de travail) Demander à mes enfants ou mon mari !

Chez nous, un repas, c’est entrée- plat. Dessert exceptionnellement au repas, plutot mangé en collation et souvent des fruits (fromage pour mon mari, moi je mange sans gluten et sans lait animal)

1/ Faire ses menus : Ne soyez pas perfectionniste, mais créative !

 A- En préalable , lister avec vos convives habituels les plats qu’ils aiment. Et programmer un de ces plats de temps en temps.

B- Un tableau avec en haut vos contraintes d’emploi du temps : Par exemple, je rentre tardivement le mardi et vendredi midi, donc mon repas est prêt à réchauffer pour mon mari , crudités prévues et les plateaux sont garnis d’assiettes, verres et couverts , quand je pars à 8H45.

C/ Un schémas de base répétitif dans la structure mais pas dans les plats. Souvent je fais un plat principal A qui se décline pour le samedi, lundi et mercredi midi. Un plat B pour le dimanche, mardi et jeudi midi.
Par exemple : Préparation de proteines végétales à la tomate ( plat A)  qui sera transformée un chili le samedi, en plat de haricots verts bolognaise le lundi midi et en gratin sous une couche d’écrasée de pommes de terre le mercredi midi.
Poulet rôti : (plat B) quitte a en cuire deux selon le nombre de repas à assurer.  Dimanche midi on mange le poulet juste rôti, mardi midi : ou froid ou réchauffé avec des légumes et féculents (cuits d’avance) , et jeudi midi ; il a été dépiauté le mercredi soir et souvent j’en fait ou une quiche, ou j’ajoute les morceaux dans une salade style « caesar » , ou une salade de lentilles, ou encore dans un plat à gratin avec

Gardez traces de ces menus et quand vous aurez un peu de recul, il vous suffira de reprendre la trame de la même période de l’année suivante les temps peu inspirés 🙂

2/ Quitte à cuisiner un plat, le faire en double voir en triple!

*Les pâtes à tarte maison en sont un exemple. J’ai des plats à tarte en alu (ok je sais ce n’est pas écolo mais je m’en ressers plusieurs fois et les pâtes sont posées sur une feuille de cuisson). Je fais ou les pâtes étalées sur une feuille de cuisson ou carrément les quiches (aux lardons, au dès de bacon, aux tomates etc … ) que je congèle. Je précise que ce sont des pâtes avec et sans gluten. Le sans gluten réagit bien a la congélation aussi.
   *Autre exemple : rôtis de porc. En cuire deux, une fois refroidit, le second se coupe facilement en fines tranches, je reconstitue le rôti et le congèle dans un récipient qui va du congélateur au four ( des plats en verre avec couvercles plastiques qu’on enlèvent pour la cuisson) et ça m’a plus d’une fois permit de recevoir au débottéavec un repas prêt en 30 mn.
   *Je ne parle pas de ma BOLO-Kilo (clic)  qui permet de faire 13 préparations différentes avec la même base et je fais 10 portions de 250 g en une fois. ( pour congeler, vous récupérez les boites du genre boite de crèmes glacées ( demandez aux copines de vous les garder), voir des bocaux en verre pour peu que vous ne les remplissiez que au 3/4. Par contre , démoulez pour décongeler : NE PAS DÉCONGELER DANS DU PLASTIQUE, mais vous le savez.
   * Les plats « en sauce » : civet de lapin, porc à la moutarde, « coq au vin » etc  selon vos gouts…
   * Les gratins pour ceux qui en mangent.
   * Les légumes, je les congèle que quand ils sont du jardin ou qu’on le mes offre en grande quantité, sinon je les achète frais ou directement congelés.
Sauf la ratatouille qui permet plein de variantes que je cuisine abondamment l’été :  voir cet articles avec 10 façons de réveiller votre ratatouille clic
   * Par contre, l’hiver, quand je fais une soupe j’épluche deux fois plus de légumes et congèle un sachet pour une soupe suivante ( sauf les pommes de terre).
Les soupes se conservent chez moi 5 jours dans des bouteilles de verre ébouillantées où je les versent très très chaude. Je renverse les bouteilles – comme pour les confitures-  et les range au réfrigérateur une fois refroidies. Les bouteilles de jus de fruits ou un goulot large et sont pratique pour cet usage.
Je cuis toujours un féculent pour deux repas (sauf programmation contraire, bien sür !)

Au bout d’un moment, vous avez un bon fond de congélateur qui vous permet d’affronter les inévitables périodes surchargées. Mais je vous conseille de NOTER SUR UN CARNET DANS LA CUISINE LES PLATS QUE VOUS CONGELER ET LES BARRER DE LA LISTE QUAND VOUS LES CONSOMMEZ.

3/ Préparer ce qui peut l’être

* Laver la salade, les herbes fraîches, les conserver au refrierateur dans un recipient qui ferme avec un morceaux de coton (ou une feuille d’essuie-tout humide)
* le vendredi je cuis des bases : riz, légumineuses, pommes de terre en robe des champs,
la recette A et la recette B
* les sauces salades, la persillade qui donne un rendu « cuisiné  » à n’importe quel plat basique (voir article CLIC)

persillade

4/ Avoir une liste de PLATS et PRODUITS JOKERS pour les périodes surchargées, les jours sans énergie, les imprévus, les « hotes-surprises » du dernier moment …

Les « jokers » au quotidien : la persillade, la sauce salade prête d’avance, les bouillons cube ( si bouillon-maison, congelé en mode « glaçons » ou déshydratés) , la salade lavée, épluchée, la soupe faite pour plusieurs jours et/ ou les légumes à portée de main pour faire les crudités. Si vraiment pas de temps on croque dans  une carotte crue ou une tomate. Le ou les féculents cuits d’avance ( lentilles, fonio, riz, pois-chiche, pomme de terre etc …)
Dans ma liste de « plats  joker » il y a
**mes rôtis de porc cuits et découpés à l’avance au congélateur. Je place le plat au four, prépare une entrée genre sur chaque assiette de la salade (prete a consommer au frigo puisque prévue d’avance) les légumes râpés ou en rondelles ( 5 à 7 mn) (une olive noire sur les simple carottes rappées, elles-mêms e posées sur une salade verte,  donne un air festif !)  la sauce est prête aussi / une boite de haricots verts + la persillade prête et votre féculent prévu pour vous sera en plus petite part, mais avec fromage et les desserts jokers genre une boite de salade de fruits exotiques (toujours dans mon placard) avec quelques fruits frais de la semaine en des + une boule de sorbet (toujours dispos dans le congélateur ) accompagné d’un gâteau sec (vous avez bien cela dans le placard) et vous avez un repas en 20/25 mn

entrée de crudités – rôti de porc au haricots et féculent ail et persil- (fromage si vous en manger) Coupe de salade de fruits boule de glace et gâteau sec  !!) Elle est pas belle la vie ?
OU   salade de crudités – ratatouille façon piperade ( avec des œufs cuits dedans ) – riz (cuit en 10 mn si vous n’en avez pas de cuit, voir de la semoule ( de couscous – blé- ou autre comme riz, de riz ou de maïs, prête en 5 mn chrono  – charlotte individuelle ( boudoirs ou autre gâteaux secs cassés en morceaux, trempés dans du sirop d’une boite d’abricot au sirop, fromage blanc ou yaourt de soja, abricots au sirop en des , topping de confiture d’abricot ou de boudoirs, gâteau secs  émiettés
Quelques autre « jokers » = je fais des bocaux de pâtés et de rôtis en conserve

 Ou avec une ratatouille en base vous pouvez faire 10 variantes clic et si vous congelez votre propre ratatouille, voila de bons plats rapides, colorés et économiques pour cet hiver. (base de pizza, quiche, omelette, lasagne, piperade…)

Lors des promo de poissons frais, je congèle en portions et dans un court-bouillon – à partir d’un cube auquel vous ajoutez un jus de citron-, votre poisson cuit le temps que vous prépariez des légumes.

 

Mon organisation personnelle est de faire l’inventaire du réfrigérateur le mercredi, les menus jeudi en tenant compte des restes de plats, de légumes et de fruits, quitte a les cuisiner pour la fin de semaine. Vendredi matin, je groupe aquagym, passage au marché puis au supermarché ( géographiquement  proche) et le vendredi après-midi ou soir , c’est cuisine !

Je vous invite aussi a aller lire de très anciens articles de l’ancien blog  comme celui-là (clic) Rentrée sereine avec des menus personnalisé
ou
celui la clic (quelques menus avec une cuisson et deux plats)

Babaganush façon Miaou

Babaganush façon Miaou (tartinade ou dip pour crudités)

Je connais cette recette via un livre de cuisine libanaise chiné autrefois,  mais je ne la cuisine chaque année que depuis que Valérie Orsoni en donne une recette dans son programme « LE BOOTCAMP »  Par contre, j’ai toujours cuit les aubergines à la VAPEUR DOUCE et non au four,  ce qui de ce temps plus que chaud est appréciable.  Valérie Orsoni ne mets pas de purée (crème) de sésame ( tahini) comme dans la recette traditionnelle, moi, ça dépend. Cette fois-ci, je n’en ai pas mis.

Cette recette est naturellement sans gluten et sans lait.

BABAGANUSH façon Miaou (tartinade ou dip pour crudités)

INGRÉDIENTS : pour 350 ml
2 belles aubergines
2 ou 3 gousses d’ail selon leur taille
3 filets d’anchois ( facultatif mais j’adore avec- sans pour une version végétalienne)
1 CS d’huile d’olive
Un demi jus de citron
et facultatif : 2 CS de tahini (purée ou crème de sésame)

PRÉPARATION :
Coupez en deux les aubergines et les cuire à la vapeur douce jusqu’a ce que la chair soit cuite.
Retirer la chair à la cuillère sans étamer la peau qui est amère et l’égoutter environ 30 mn
Ensuite mettre ail, huile, citron et anchois ( si vous voulez le tahini) dans un bol de mixer et mixer.
A tartiner sur du pain au choix (pain de fleur ou sans gluten pour moi) ou pour tremper des bâtonnets de légumes crus.
J’aime aussi en agrémenter mes assiettes « joyeuses »

#sansgluten #sanslait #hypotoxique #seignalet #végétarien (ou pas) #végétalien

 

Lentilles à l’espagnole (au chorizo)

Lentilles à l’espagnol (au chorizo)

Bonjour,
Je faisais cette recette avec des pois-chiches dans les années 80 sur l’idée d’une voisine de Poitiers, et j’ai eu envie de tester avec des lentilles il y a quelques temps et une de mes « copiNETttes » m’a dit « mais c’est une recette Weight Watchers ! » Je n’en sais rien, mais associer le chorizo avec une légumineuse, ça donne bien du goût, alors peu importe.
Je me suis rendu compte que les chorizo(s) sans gluten et sans lait dans la composition se trouvaient de plus en plus facilement. Tant mieux !

LENTILLES AU CHORIZO
4 parts
Ingrédients :
* 250 g de lentilles
* 1 oignon ou 2
* 140 g de chorizo (ou plus si vous voulez, un chorizo entier pese 200g)
* 1 boite de tomate concassées
* 400 g de carotte (environ 4°
* 1 dose de bouillon (je prends du bouillon de légumes Rapunzel voir lien clic)
* Une CS d’huile d’olive pour faire revenir
* Eau
* Thym Laurier et ail en gousses écrasées

* Poivre (sel si vous voulez a ajouté en fin de cuisson mais le bouillon donne assez de sel pour nos goûts à nous)

Préparation :
* Épluchez et hachez l’oignon
* Coupez les carottes en rondelles.
 * Rendre transparent l’oignon et faire revenir les carottes pendant quelques minutes.
* Ajoutez le chorizo coupé en des et faire suer peu de temps.
  * Verser le contenu de la boite de tomates, les lentilles, le bouillon cube dans la cocotte
* Versez de l’eau à un travers de doigt au dessus des ingrédients
* Laissez cuire 40 à 45 minutes à feu doux en surveillant vers la fin qu’il y ai encore de l’eau.

Vous pouvez donc cuisiner cette recette avec des pois-chiche mais il vous faudra tremper les pois chiche la veille au soir et cuire environ 1h  et j’appelais cela des pois-chiche à l’espagnol

Gâteaux « vintage »: 1 pâte et 8 versions.(Gâteau des femmes pressées)

Gâteau des femmes pressées version ananas, arrosé de jus d’ananas et rhum

Bonjour,
Pour mes copines jeunes mamans qui préparent les gouters maison de leurs enfants, je publie ici la « base » et les « variantes » d’une recette très célèbre de Tupperware  » Le gâteau des femmes pressées » publié dans les années 80 (voir fin des année 70) .
C’est un gâteau avec des ingrédients tres simples qui se mange « tel que » si on a rien d’autre dans le placard. Mais s’agrémente à l’envie de fruits frais, de fruits secs, de fruits au sirop.
Je l’avais sous forme de « fiche rose » et je vous le livre tel que publié à l’epoque avec La « traduction » en poids, puis mes adaptations, en plus leger, et/ou sans gluten. Il n’y a pas de lait dans la recette. Moule de 24 cm de diamètre.

RECETTE  ACTUALISEE A PRENDRE EN COMPTE EN BAS DE L’ARTICLE
Le bouton vert « print friendly » en bas de l’article vous permet de sélectionner juste ce que vous voulez imprimer (vous pouvez supprimer ce qui vous semble superflu).

En version ananas, le gâteau des femmes pressées, arrosé de jus d’ananas et rhum

Recette de la « fiche rose » et sa « traduction » en poids (1980) 

GÂTEAU DES FEMMES PRESSÉES ( 1980)

Préchauffez le four à 180° soit thermostat 7
Ingrédients :
1 mesure 250 ml de farine bien pleine = 125 g de farine
1 mesure 250 ml à peine de sucre = 220 g de sucre ( de nos jours 110 g)
1 sachet de levure

1 pincée de sel
3 œufs
1 mesure 100 ml d’huile
Préparation :
Mélanger les poudres,ajouter les œufs un à un, puis l’huile.
Travailler rapidement.
La pâte est prête à être utilisée dans un moule beurré et fariné.

Cuisson variable mais th5/6 ou 180°

Une belle texture pour ce gâteau des femmes pressées version ananas , arrosé de jus d’ananas et rhum

Chaque jour avec la même BASE, faites un nouveau gâteau
Lundi : nature
cuit en 30 min dans un moule à cake de 26 cm à 28 cm de long
Mardi : citron
ajoutez un zeste de citron râpé et versez dans un moule à brioche . Cuisson 30 min
Mercredi : quetsches
Versez la pâte dans un moule à gratin de 28 cm de diamètre et disposez dessus 500g de quetsches coupées en 2 et dénoyautées. Cuisson 45 min.
Jeudi : Ananas
Versez dans un moule à génoise de 22 cm de diametre. Disposez dessus des demi tranche d’ananas. Cuisson 40 min. Au sortir du four , arrosez,si vous aimez avec 100 ml de jus d’ananas (de la boite) OU tapissez le moule de caramel, disposez des tranches d’ananas sur le caramel, versez la pâté. A la sortie du four, arroser de jus mêlé d’une CS de Rhum
Vendredi : coco
Ajoutez à la pâte , après l’huile , 100 ml de noix de coco. Faire cuire 30 min dans un moule à génoise.
Samedi : pommes
Versez la pâte dans un moule à tarte et disposez des lamelles de pommes(comme pour une tarte). Cuire 30 min. Au sortir du four badigeonner de confiture d’abricots chauffée pour la liquéfier, pour faire briller.
Dimanche : savarin
Versez la pâte dans un moule à savarin cuisson 30 min.En sortant du four arroser d’un sirop fait avec300 ml d’eau, 50 ml de rhum, 80g de sucre.
Jour de fête : chocolat
Remplacez la moitié du sucre par 100 g de chocolat fondu.

Version actualisée en grammes et ses adaptations. (et/ou sans gluten, moins de sucre) 

GÂTEAU DES FEMMES PRESSÉES ( 2018)
Moule de 24 cm de diamètre. Pour 10 parts.

Ingrédients :
125 g de farine ( normale ou sans gluten**)
110 g de sucre (roux, complet) sucre de coco (100g)
Un sachet de levure chimique (possible sans gluten ou 1cc de bicarbonate de soude + 1cc de jus de citron)
100ml d’huile de tournesol
3 œufs

Préparation :
Mélanger les poudres,ajouter les œufs un à un, puis l’huile.Travailler rapidement.La pâte est prête à être utilisée dans un moule beurré et fariné.
Cuisson variable mais th5/6 ou 200°

Chaque fois, avec la même BASE, réalisez un nouveau gâteau
Lundi : nature
cuit en 30 min dans un moule à cake de 26 cm à 28 cm de long
Mardi : citron
ajoutez un zeste de citron râpé et versez dans un moule à brioche . Cuisson 30 min
Mercredi : quetsches (ou abricots au sirop) 
Versez la pâte dans un moule à gratin de 28 cm de diamètre et disposez dessus 500g de quetsches coupées en 2 et dénoyautées. Cuisson 45 min. (avec des abricots au sirop, c’était un gâteau fréquent, un temps, chez nous
Jeudi : Ananas
Versez dans un moule à génoise de 22 cm de diametre.Disposez dessus des demi tranche d’ananas. Cuisson 40 min. Au sortir du four , arrosez,si vous aimez avec 100 ml de jus d’ananas(de la boite) OU tapissez le moule de caramel, disposez des tranches d’ananas sur le caramel, versez la pâté. A la sortie du four, arroser de jus mêlé d’une CS de Rhum
Vendredi : coco
Ajoutez à la pâte , après l’huile , 100 ml de noix de coco.Faites cuire 30 min dans un moule à génoise.
Samedi : pommes
Versez la pâte dans un moule à tarte et disposez des lamelles de pommes(comme pour une tarte). Cuire 30 min. Au sortir du four badigeonner de confiture d’abricots chauffée pour la liquéfier , pour faire briller.
Dimanche : savarin
Versez la pâte dans un moule à savarin cuisson 30 min. En sortant du four arroser d’un sirop fait avec300 ml d’eau, 50 ml de rhum, 80g de sucre. (jamais testé)
Jour de fête : chocolat
Remplacez la moitié du sucre par 100 g de chocolat fondu.

** Sans gluten, j’utilise un mélange de farine de riz ( 95 g ici), de fécule de pommes de terre (40 g ici))
Sur la photo, c’était de la farine de petit épeautre ancestral, qui est produite localement par un paysan boulanger bio depuis 1980) Très peu de gluten et n’étant qu’intolérante, pas cœliaque, cela me convient.

Gâteau marbré léger autrement

Marbré chocolat orange à la butternut léger

J’ai vu plein de nombreux commentaires élogieux sur un gâteau au chocolat à base de courge butternut. Avant de ne plus trouver cette précieuse courge sur les étals, j’ai voulu tester. Mais en recherchant la recette,  c’est plus de 10 versions que j’ai trouvée sur internet.
J’ai donc fait une compilation en fonction des commentaires aux recettes, en me fiant à mon « instinct », divisé les ingrédients par deux. et à priori, c’est réussi, mon mari, la voisine et moi même avons bien aimé. Mes testeurs n’étaient pas prévenus des ingrédients

Ce gâteau est sans matière grasse, léger en sucre tout en étant très goûteux avec une bonne texture due à la butternut.

Gâteau prêt à être enfourné.

J’ai choisi de parfumer la pâte claire avec des zestes d’orange séchés que j’ai mixé, mais vous pouvez juste parfumer à la vanille.

Au sortir du four
Gâteau marbré chocolat-orange à la courge butternut.

 Pour 15 tranches environ – moule à cake de 22×9 cm- cuisson 45 mn à 185°
Ingrédients
* une courge butternut  : Avec 600 g de courge, vous obtiendrez sans souci 300 g de purée, qui devra être froide pour commencer le gâteau. C’est possible de faire cette purée d’avance.
* 50 g de poudre d’amande
* 80 g de farine de riz (ou blé)
* 60 g de sucre de fleur de coco pour moi
(en sucre roux ajouter 20 g  je pense)
* un sachet de levure chimique (sans gluten pour moi)
* 3 œufs
* 100 g de chocolat
(sans gluten sans lait pour moi) qu’il faudra faire fondre
* de quoi parfumer la pâte claire : par exemple de la vanille en poudre ou liquide.
Pour ma part, j’ai aromatisé à l’orange en mettant des écorces d’orange que j’avais séchées et mixées.
* Préparer le moule en le graissant et le farinant ou en le chemisant de papier sulfurisé. (mon moule fait 22X9 cm)

Les pâtes parfumées.

Préparation :
* Tout d’abord, faire la purée de butternut.
Je cuis ma courge épluchée et coupée en gros des à la vapeur. Je profite de cuire autre chose dessous, comme une soupe
. Une fois cuite, écraser la chair à la fourchette et la laisser refroidir
* préchauffer le four th 185°
*
mettre le chocolat cassé en morceaux à fondre **
* Mélanger les œufs et le sucre  dans un saladier (ou dans le bol d’un robot)
* Ajouter la purée de butternut, la farine, la poudre d’amandes, la levure.
* Bien mélanger et diviser la pâte en deux : la pâte claire sera parfumée selon votre choix
* dans la seconde moitié, verser le chocolat fondu et bien mélanger.
* verser les pâtes alternativement dans le moule
* Cuire thermostat 185° pendant 45 mn. Vérifier la cuisson avec un pique en bois ou un couteau. Le gâteau reste fondant.
Retrouvez moi chaque jour sur Instagram : https://www.instagram.com/isabellemiaou/

Soupe express , potage éclair

Potage « express » en version « lentilles » avec des graines.

Bonjour,
Vous connaissez toutes ces soirs où vous avez faim, rien ne s’est passé comme prévu et vous n’avez pas ni envie d’attendre, ni de manger n’importe quoi …
Il suffit d’avoir une boite de lentilles ou de haricots blancs ou encore de flageolets au naturel dans son placard pour réaliser en 20 mn chrono, dont 15 mn de cuisson , (le temps de prendre votre douche et de vous mettre en tenue cocooning)
Voila un dîner qui cale, qui réchauffe, qui régale …

INGRÉDIENTS :
* une boite de une boite de lentilles ou de haricots blancs ou flageolets ou encore de petits pois,  au naturel
* un bouillon cube
* une échalote
* une gousse d’ail
* 1 litre d’eau
  Pour servir, des graines, ou du fromage, ou des croûtons  et pourquoi pas, un nuage de crème (végétale ou non)

PRÉPARATION :
Faire chauffer les légumes secs de la boite, rincés avec l’eau, le bouillon en poudre ou en cube, l’ail et l’échalote durant 15 mn à feu doux.
Mixer
Servir avec des croûtons, des graines ou pour ceux qui en mange, du fromage rapé, des croûtons …

Cookies duo de Marie Chioca

Bonjour,


 Voila une recette de Marie Chioca que je remercie vraiment de tout cœur pour son travail et aussi sa personnalité qui transparaît dans son blog : humour et bonne humeur entre autre. Voila des gâteaux bicolores

Lien de la recette : C’est Ici

Cookies Duo

  Pour la pâte de base:
150 g de farine T 110 dans la recette de Marie Chioca, pour moi ce sera cette fois ci de la farine de petit épeautre ancestral produit pres de chez moi mais possible avec  70 g de farine de riz, 50 g de farine de sarrasin et 20 g de fécule (de pomme de terre pour moi mais de maïs (maïzena) si vous voulez
125 g de poudre d’amande
1 sachet de levure
1 œuf
50 g de purée d’amande
4 cuil. à soupe de sirop d’agave
1 pincée de sel
15 gouttes d’huile essentielle de citron bio (que j’ai totalement oublié !!)

Pour la pâte chocolat :

1 cuil. à soupe de sirop d’agave
100g de chocolat noir à 85%

___

 Je recopie les indications de Marie Chioca:
Mélanger la poudre d’amande, la farine et la levure. Faire un puits, ajouter l’œuf, la purée d’amande, le sirop d’agave, le sel et l’huile essentielle de citron, puis bien mélanger et pétrir la pâte. Former 2 boules « 2/3 – 1/3 ».
Faire fondre au bain-marie le chocolat et le sirop d’agave, puis l’incorporer à la plus grosse boule de pâte.
Étaler sur un plan fariné les deux pâtes. Avec un emporte-pièce rond de 5cm environ (un verre par exemple), découper des cookies dans la pâte au chocolat.
Avec un emporte pièce plus petit de forme rigolote, découper des petits motifs dans la pâte blanche, les déposer sur les cookies au chocolat et presser légèrement pour faire adhérer.
Enfourner 12 minutes à 150°C, puis laisser refroidir les cookies, ils gagneront en croquant…

Les manger assez vite et s’il redeviennent un peu mou repasser les a four 200° 5 mn 🙂

 

Idées pour cuisiner avec 24 légumes d’hiver

Chou-Raves en goguette, photo pour un chalenge sur Instagram #lizmichellefevrier2018

Format PDF désormais Merci Joce 🙂

tableau de legumes d’hiver

Bonjour , vous qui me faite l’amitié de me suivre 🙂

L’autre jour, j’ai lu un appel au secours d’une personne qui disait que ‘il n’y a rien comme légumes en hiver sauf « LE » chou , les carottes et le poireaux.
Il y a DES CHOUX, tous d’abord, tous très différents les uns des autres. Et dans mon tableau je n’ai même pas mis le gros chou vert que je ne cuisine quasiment pas, car justement il symbolise « LE CHOU » que personne aime chez nous.
J’ai donc fait rapidement ce tableau qui a enthousiasmé plusieurs personnes alors je le partage ici.
Il est fort incomplet, j’ai jeté mes idées en moins de 20 mn mais je l’etofferais peut-etre. Ces prochains temps libres j’aimerais reprendre l’aiguille plutot.
Et vous que cuisinez-vous comme légumes ?

 

Pintade au pineau et aux raisins.

Voici une recette « charentaise » que nous aimons particulièrement .
Je vous invite a cuisiner cette recette une journée (ou deux) avant de la servir, c’est vraiment meilleur réchauffé, la pintade est très cuite, mais comme confite et sera goûteuse.

Pintade au pineau et aux raisins.

Ingrédients :

  • Une pintade (une pintade fermière fait 5 parts environ – avec une pintade chaponnée*, c’est encore meilleur)
  • 10 échalotes coupées en longueur
  • une bouteille de pineau rosé ( version économique, utilisez du Rivesaltes)
  • un demi verre de cognac (si vous n’avez pas un alcool fort comme le whisky)
  • des raisins secs blonds et noirs (environ 200g )

Préparation :

  • Faire revenir 10 échalotes dans la cocotte de cuisson, en fonte idéalement.
  • Faire revenir la pintade sur toutes ses faces et flamber au cognac
  • Ajouter les raisins
  • Salez, poivrez.
  • Ajouter le pineau
  • Laisser mijoter 45 mn en retournant délicatement la pintade.
  • Arrêter la cuisson mais laisser refroidir dans la cocotte.

Le lendemain, recuire 30mn et laisser refroidir . Vous pouvez servir le soir en réchauffant.
La pintade se « démonte » aussi présentez la sur un plat que vous aurez « mis en scène en cuisine, avec les accompagnements.
Riz et brocolis par exemple
Servir la sauce en saucière : je la sers telle quelle. Je n’aime pas epaissir les sauce, mais vous pouvez la crémer ou l’epaissir avec un peu de fécule (maïzena)