Analyser soi-même sa terre de jardin : le test du bocal.



Bonjour,
Ayant posté l’analyse « maison » de la terre de notre nouveau jardin, plusieurs personnes m’ont demandé comment faire.
J’ai trouvé la façon de procéder dans un livre de base que je conseille :
DEBUTER SON POTAGER EN PERMACULTURE de Nelly Pons (Acte sud/Kaizen)
Au prix de 8 euros à la boutique KAIZEN

Livre simple et à prix abordable

Pour connaître facilement la composition de votre terre de jardin, il vous faut :
* Un bocal avec son couvercle, assez haut de préférence.
* De l’eau (même volume que la terre prélevée.

A l’endroit ou vous pensez faire votre potager , prélevez la terre sous la couche d’herbe Mettre dans le bocal de la terre de votre jardin, compléter du même volume d’eau.
Secouer énergiquement dans tous les sens.
Laisser décanter 4 jours, sans bouger le bocal bien sûr !

La couche tout en bas = gravillons, puis sable, limon, argile.

** Mesurez chaque couche et la hauteur totale
** A l’aide d’une règle de 3 , déterminez le pourcentage de la couche sableuse, limoneuse, argileuse. Dans mon cas, c’est en gros 70% de sable, 7% de limon et 23% d’argile.

Sources : wikipedia et Duchafour

Tracez les 3 lignes et à l’intersection vous trouverez la réponse : la structure de votre sol

Chez moi, ce serait donc « Sableux-limoneux » Un sol qui laisse passer l’eau un peu trop facilement mais qui font aussi de bons enracinements. Je dois lui apporter de la nourriture avec un apport de matière organique: paillis, compost … Nous avons la possibilité (apres le confinement !!) d’obtenir du compost gratuitement auprès des services de la Communauté de commune du Grand Angoulême chaque vendredi, car ici je redémarre à zero question potager.
C’est très intéressant cette analyse car spontanément, j’aurais pensé avoir une terre argileuse. Mais la réponse est logique car nous sommes quasiment à la jonction où la Nouère se jette dans le Fleuve Charente.

La texture du sol se regroupe en 4 classes, qui permettent de définir un ensemble de propriétés par type de sol :

Texture argileuse : Les sols argileux sont chimiquement riches mais leur propriété physique provoque une mauvaise aération, une imperméabilité et une mauvaise pénétration des racines. Le travail du sol y est difficile du fait de sa compacité³ à l’état sec et de sa plasticité⁴ à l’état humide. Une bonne humification⁵ peut améliorer sa structure et ainsi corriger ces défauts.

Texture limoneuse : Les sols riches en limons sont plus sujets à l’érosion que les autres, provoquent la formation de structure massive et mettent du temps à se restructurer. De même que pour les sols argileux, une teneur suffisante en humus permet de contrer ces aspects défavorables.

Texture sableuse : Les sols riches en sable sont bien aéré et ainsi très facile à travailler. Ils retiennent peu l’eau et sont peu fertiles car les éléments nutritifs sont facilement lessivés. Ils ont cependant l’avantage d’être plus propice au développement racinaire.

Texture équilibrée : Elle correspond à un mélange d’argile, de limon et de sable pour lequel la plupart des qualités de ces 3 types sont présente, sans en avoir les défauts.
Ex : 15-20% d’argile, 30-35% de limons et 40-50% de sables

(Source: Wikipedia)

Théoriquement, les soucis de newsletters que je traînais depuis 2015 (!!) ont été résolus et je pense que ce blog a son utilité, ne serait-ce que pour laisser en ligne des informations, des idées, des recettes appréciées de mes amies, de connaissances du net ou de la « vraie vie » IRL . Plusieurs personnes m’ont assurées que mon ancien blog de cuisine (clic ) et ici-même servait de « livre de cuisine » et cela me plaît de savoir que ce que j’ai pris le temps de partager sert à quelques chose.
Donc A Bientôt pour de nouvelles idées, de nouveaux partages, de nouvelles recettes !

Share Button

Print Friendly, PDF & Email

5 réflexions sur « Analyser soi-même sa terre de jardin : le test du bocal. »

  1. Intéressant, pour toutes celles qui ont besoin de connaître la nature de leur sol.
    Et chic, cette fois, j’ai bien eu la notification de cet article !!
    Belle soirée, bises

  2. Connais-tu le test « de la petite culotte en coton »?
    C’est pour tester si ton terrain est sain et n’a pas été trop bousillé par les pesticides et engrais des cultivateurs précédents.
    Tu enterres une petite culotte en coton biologique, à une vingtaine de centimètres de profondeur. Après trois mois, si ta terre est bien naturelle, avec lombrics et autres, tu ne devrais retrouver que l’élastique.
    Je n’ai jamais testé car depuis 15 ans que nous avons le jardin, c’est zéro engrais, zéro pesticides. Un coup de de jet d’eau avec un peu de savon noir pour déloger les premières colonies de pucerons quand ils arrivent avant leurs prédateurs naturels, c’est tout. Et beaucoup de paillis et de compost.
    Bisous virtuels et à bientôt

  3. Merci d’avoir pris le temps de rédiger cet article!!
    Tu va rire mais en le lisant je me suis rendue compte que j’avais ce livre dans ma biblihoteque personnelle!!!
    Tête en l’air que je suis, mais en même temps je ne l’ai pas encore regardé, mais c’est noté sur ma liste de choses à faire durant ce confinement.
    En tout cas je vais faire ce test rapidement, une des choses dont je suis certaines c’est que ma terre est … pleine de cailloux

    1. Tu verras comme j’avais testé dans le Médoc : même dans un sol plein de cailloux les carottes poussent droites LOL
      Je ne te raconte pas comment le monsieur qui a beché mon jardin en 1987 a rigolé et rigolé de la fille des villes que j’etais quand je lui ai dit  » on enleve pas les cailloux du jardin ? » — pas utile repond le monsieur
      « Mais les carottes ne vont pas pousser droites !!  »
      Je faisais becher mon jardin car j’étais enceinte à l’époque
      Ey ensuite j’ai fait des rang de carottes, de petits pois, et de ..COUGETTES !! autant te dire que 32 ans apres il s’en souviennent encore à Cantenac et Margaux de la dame qui distribuais ces courgettes 🙂

Répondre à NiniDS Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.