Archives de catégorie : Bibliothèque

19 décembre : les menus de fêtes du livre  » Traité d’Économie Domestique » et des souhaits…

Bonjour,
Voilà les pages présentant les « menus de fêtes » du livre  » Traité d’Économie Domestique ».
Dans ce livre il n’y a pas d’index des recettes, juste de n° de page revoyant à une catégorie ingrédients. Si un intitulé de recette vous interpèle, dite le moi, je chercherais en janvier. Je ne donne qu’une recette intrigante.

Je pense que la recette qui vous intrigue est la « Tète de veau tortue » : la voici ,mais ne me demandez pas pourquoi « tortue » !!

Recette de la Tête de veau tortue.

Par contre, je n’ai pas trouvé le « potage tortue »..
Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je ne trouve pas ces menus très « festif » pour l’époque, moi! Nous sommes loin des menus de fêtes du livre de recette de ma grand mère , peut-être que la Belgique, en ces temps là etait plus « sage » que les français ?
Donc voilà un menu de Noël et de réception en décembre de ce fameux livre  » La Véritable Cuisine de Famille ».
La photo de la couverture n’est pas de moi, l’exemplaire de ma grand mère à la couverture au dessin quasi effacé.

Image de Amazon.

Caviar, truffes, bisque de homard , nous sommes plus dans le registre des fêtes de l’époque.

Cela va être mon dernier billet  » de l’Avent » car j’ai besoin de tout mon temps jusque Noël. J’espère juste que les 19 publications vous ont fait passer quelques minutes agréables et distrayantes en cette période morose.

Je ne sais pas comment vous vivez cette fin d’année, mais souhaiter « Joyeux Noël » me semble presque « déplacé » .
Je vous souhaite une fin d’année entourée d’affection, même si celle-ci ne se manifeste que par des lettres, des voix à travers le téléphone, ou des vidéos. La chaleur des bras aimés va nous manquer. Nous seront quand même heureux, en gardant les « mesures barrières », si nous pouvons réunir nos proches à table.
Je vous souhaite d’avoir de la sérénité dans le coeur, de savoir vous rejouir des « Petits Riens » .

Pour préparer votre cerveau et votre coeur à ces derniers jours de 2020, quelques pistes ci-dessous.

Des pistes pour se sentir bien :
se ressourcer dans la beauté, ne pas hésiter à aller enlacer les arbres qui vous offrent leur énergie.
Les jours où le soleil est présent, à la tombée du jour, les lumières sont magnifiques. Je vous recommande d’aller vous y ressourcer. Marcher dans la nature est bon pour le corps et pour l’esprit, « on » le dit partout, mais c’est fondamental, alors LE FAIRE ! En ville, il y a bien un par près de chez vous ?
Lire des textes qui vous apaise. Je lis et relis des pages du livre « La sérénité de l’Instant » de Tich Nath Hanh
Écouter de la musique : j’ai quelques playlist de musique qui « bougent » pour faire le ménage et les taches « pas drôles » , des musiques « zen » pour lire, marcher …
Se lever avant tout le monde s’il y a lieu, et commencer la journée par faire une chose « pour vous » rien que pour vous !

Méditer : si vous ne vous y êtes pas encore mis, L’application Petit Bambou a des cession d’initiation en accès libre. Se poser devant un coucher de soleil, c’est aussi méditer.
Prévoyez chaque matin au réveil 3 actions « rien que pour « etre heureux-se » . Votre nouvelle vocation dès ce jour, c’est « être heureux-se ».
Et être heureux booste le système immunitaire, ce qui en ces temps est plutôt utile !

Bouddha de mon « Jardin Secret » mi-décembre 2020

Fêtes sereines et Soyez Heureux !

Le 15 décembre : Une petite histoire de budget et connaissez-vous la tarte au riz ?

Bonjour,
Encore un peu de ce livre  » L’École du Bonheur »

Et voici une historiette moralisatrice contenue dans ce livre .

Et quelques recettes dont une tarte au riz sucrée et une tarte au riz salée. Je n’ai jamais mangé de tarte au riz. Et vous ?

Et pour celles qui aiment :

A demain et j’espere ne plus avoir de souci, ni pour scanner, ni avec le blog. Merci à mon fils qui m’a dépanné ce soir jusque 23H30. ! Dite moi si vous voulez découvrir un autre livre d’école Ménagère. Je vous propose de vous montrer les choses très simple que j’ai mise en place avec ce que j’ai trouve dans le jardin et mes ressources de Noel que je garde d’année en année.

Le 9 décembre : « Chez Vous » et des recettes sucrées et la vision du sucre en 1957.

Bonjour ,
Voici les recettes de ces 3 gateaux :
* LA GENOISE À L’ABRICOT
* LA CHARLOTTE BAVAROISE.
*ET UNE BUCHE (génoise aux fruits confits)

Les 3 recettes de gâteaux photographiés en couverture de « Chez vous » de Janvier 1957, publié en décembre 1956.

Demain, à la demande de Ghislaine, je posterais la page 48 où il y a la recette du pain perdu et une autre que je viens justement de tester ce soir. Et les pages « confiseries maison » avec les « truffes au chocolat surfin » ( il y a 9 recettes!)

Et le petit Chromo pour le plaisir.

Jolie surprise !

Au Bonheur des rencontres numériques…

Vivre en Autonomie à la campagne aux éditions Eyrolles.

Dernièrement j’ai découvert l’Univers d’ Élodie sur Instagram (clic) et sur son blog (clic) . Je trouve ce fil attachant et intéressant. Et j’aprécie sa démarche qui fut un peu la mienne autrefois ( La Mémé et son ego qui parle !!)
Ayant fait du tri dans sa bibliothèque, et bien que ne me connaissant pas autrement que par mon fil instagram et mon blog , Élodie m’a proposé un livre spontanément et j’ai reçu quelques jours plus tard :

Ce livre et des « bonus » 🙂

Le paquet était accompagné de Gentils Mots pour notre installation dans la Nouvelle Maison J’ai été touchée que Zoé , sa fille, ai confectionné et offert deux cadeaux de ses mains « pour mon jardin » Dès le lendemain, le « Jardin secret » a accueilli deux petits trésors cachés dans la cognassier du Japon .

Ce livre donne des idées et les photos sont très belles


Même si nous sommes loin d’ambitionner l’autonomie alimentaire ou l’élevage d’animaux, l’important est d’avancer.
Un des derniers articles d’Élodie sur la création de son poulailler avec entre autres objectifs « moins de déchets » , m’a fait réfléchir et désormais je donne les déchets compatibles au voisin pour ses poules.

Le livre : C’est un guide issu de l’expérience d’un couple anglo- saxon qui a fait le choix de vivre à la ferme en autonomie, Bella et Nick Ivin.
Il y a aussi les recettes et les astuces, un très bel ouvrage à découvrir
De notre coté : confitures, potager minimaliste avec aromatiques , tomates, bettes , tentatives de salades (depuis que je sais les cuisiner autrement qu’à l’eau et en gratin insipides!) Des avancées vers Zero Déchets depuis longtemps désormais : ce livre va me donner des pistes, des idées d’optimisation et autre
pour progresser.

MERCI ÉLODIE
MERCI ZOÉ,

Ça fait chaud au cœur !

Meilleurs Vœux 2020

Bien chers lecteurs et lectrices,
A l’entrée de cette nouvelle décennie, recevez mes vœux :

Mon petit Bouddha de chevet vous transmet mes souhaits 2020.
MERCI à celles qui me suivent malgré l’absence de newsletter qui perdure.
Certaines d’entre vous me suivent depuis la création, c’est à dire 2006. Merci de leur Net’Amitié .
Merci de votre confiance. ET je continuerais à partager ici meme si c’est au quotidien bien plus facile sur Instagram ou vous pouvez me suivre me sur un PC sans télécharger l’application et même commenter.


A Bientôt !

BONNE FÊTE à TOUTES les MAMANS du MONDE !

Voici les roses du jardin  » Comtesse de Ségur » pour vous souhaiter une Bonne Fête, toutes les Mamans. Surtout une pensée pour celles que les enfants auront oublié de fêter , pris dans le tourbillon de la Vie !

O l’amour d’une mère ! amour que nul n’oublie !
Pain merveilleux qu’un dieu partage et multiplie !
Table toujours servie au paternel foyer !
Chacun en a sa part et tous l’ont tout entier !
Victor Hugo (Les feuilles d’Automne)

Ce printemps, la Vie est pleine de surprises bonnes et moins bonnes, vacances, jardin exigeant la présence, des incidents divers et variés, un papa de 86 ans hospitalisé et un peu « compliqué » qui est à 550 km de chez nous… Pas trop de temps pour l’Ordi – Partage, sauf sur Instagram ou vous pouvez me suivre CLIC

Bonne semaine à chacun et chacune de vous !

Que 2018 soit une année selon vos vœux !

 2018
2 semestres de soleil, et du fils suffisamment
4 trimestres de Bonheur, et de bonnes aiguilles
12 mois de Bonne Santé, et de tissus colorés
52 semaines de Douceur, et des boutons , plein de jolis boutons
365 jours de Chance, des patrons bien taillés
8760 heures de Sourires, et des heures à broder
525600 minutes de Sérénité, et moult  projets en tête
et à chaque seconde, de la Bonne Humeur

 Du temps  pour broder, quilter, tailler, bricoler, chiner, rêver, cuisiner et rencontrer vos ami(e)s !

BONNE ANNÉE 2018

 

BEL AUTOMNE à VOUS !

Bonjour à tous et à toutes.
Que cette nouvelle saison vous soit douce !

Un petit bout de notre décoration automnale de cette année.

L’automne

Salut ! bois couronnés d’un reste de verdure !
Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature
Convient à la douleur et plaît à mes regards !

Je suis d’un pas rêveur le sentier solitaire,
J’aime à revoir encor, pour la dernière fois,
Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
Perce à peine à mes pieds l’obscurité des bois !

Oui, dans ces jours d’automne où la nature expire,
A ses regards voilés, je trouve plus d’attraits,
C’est l’adieu d’un ami, c’est le dernier sourire
Des lèvres que la mort va fermer pour jamais !

Ainsi, prêt à quitter l’horizon de la vie,
Pleurant de mes longs jours l’espoir évanoui,
Je me retourne encore, et d’un regard d’envie
Je contemple ses biens dont je n’ai pas joui !

Terre, soleil, vallons, belle et douce nature,
Je vous dois une larme aux bords de mon tombeau ;
L’air est si parfumé ! la lumière est si pure !
Aux regards d’un mourant le soleil est si beau !

Je voudrais maintenant vider jusqu’à la lie
Ce calice mêlé de nectar et de fiel !
Au fond de cette coupe où je buvais la vie,
Peut-être restait-il une goutte de miel ?

Peut-être l’avenir me gardait-il encore
Un retour de bonheur dont l’espoir est perdu ?
Peut-être dans la foule, une âme que j’ignore
Aurait compris mon âme, et m’aurait répondu ? …

La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphire ;
A la vie, au soleil, ce sont là ses adieux ;
Moi, je meurs; et mon âme, au moment qu’elle expire,
S’exhale comme un son triste et mélodieux.

Alphonse de Lamartine, Méditations poétiques

 

Bains de mer en 1894

Bonjour,

Ce matin j’ai eu la surprise d’un article de ce blog si riche « Ouvrages de Dames » (clic) avec des costumes de bains de 1878. Justement, j’avais en préparation cet article que j’aurais voulu posté en début de mois: vaut mieux tard que jamais et l’été est encore bien installé !

robe de campagne la famille_5
La revue LA FAMILLE 1894 29 juillet , n° 773

Pour vous baigner, ce costume ci-dessus, décrit ainsi :
Il est en serge marine ou noir à volonté;  pantalon bouffant serré par un caoutchouc au dessus du genou; grande blouse montée en fronces sur un empiècement de forme triangulaire et brodé d’une ancre et réuni à la taille par une large ceinture de cuir. Une berthe de de lainage rouge ou blanc , suivant la nuance du costume, tourne, tourne tout autour de l’empiècement. Petit bonnet marmotte en soie écossaise assortie.

Ou préféreriez -vous celui-ci ?

costume de bains de mer
Revue LA FAMILLE 1894 , 19 août, n°776

Voici le texte d’accompagnement : Il est en serge bleu marine. pantalon bouffant à poignet; blouse avec un col marin de flanelle blanche brodée d’une ancre à chaque coin et se terminant en pointe à la taille; large plastron à rayures en jersey; manches courtes à ballons serrées par un étroit poignet.

Ou encore celui-ci :

costume de bains de mer
Revue LA FAMILLE 1894 , 1er juillet, n°769

Il est en serge marine; pantalon court et bouffant; serré par des caoutchouc et terminé par un plissé de lainage ou de toile. Longue blouse en serge, serrée à la taille et au cou par une cordelière de laine et garnis de plissés. Bonnet marmotte en soie bleue.

Dans les commentaires de l’article du blog Ouvrages de Dames, des questions se posaient sur la pratique réelle des bains de mer, aussi j’ai scanné l’article sur les Bains de Mer de la revue LA FAMILLE du 12 août 1894. Le voici en image, mais en dessous il est en PDF, il faut le télécharger pour pouvoir le lire (et l’agrandir pour le déchiffrer plus facilement)

Bains de mer 1894-1Bain de mer PDF à télécharger pour l’enregistrer et pouvoir le lire (clic)

Plein de conseils sont donnés : Attendre quelques jours après son arrivée sur place avant de se baigner, les premiers bains dureront que de 3 à 5 minutes. Les bains seront ensuite de 5 à 10 mn et il est conseillé de se précipiter dans sa cabine de bains et d’y prendre un bain de pieds chaud.
Entre des sessions de 20 à 25 bains, il est indiqué de respecter une interruption de 8 à 10 jours.

Après le bain, on s’habille :

Voici une tenue complète pour faire « Au revoir » au bateau promenade qui va caboter le long de la côte. 

Robe de plage ou de campagne
Revue LA FAMILLE 1894, 22 juillet, n°772

Pensez qu’au dessous, la personne porte le « pantalon » ( culotte) fendue, la chemise de corps longue , le corset, le couvre corset, les jarretières tenant les bas les bas  qui pour les plus fins étaient quand même assez épais : il valait mieux des étés frais, non ?
Si l’histoire de ces sous-vêtements vous intéresse, regardez ce PDF (clic)

Une autre « robe de plage »

robe de plage 1894
robe de plage 1894 Revue LA FAMILLE

DSC02737

Un peu de sport ?

robe de lawn tennis 1894
robe de lawn tennis 1894

robe de campagne la famille_1Et le soir,  une visite au Casino s’impose :

la famille robe de casino
Robe de casino LA FAMILLE 1894 , 26 août n° 777

« Celle -ci est en foulard à petits pois ; jupe cloche montée à fronces autour de la taille et cerclée de 5 rangs de velours noir; le dos du corsage est entièrement plat ainsi que les hauts au devant remplacé à la hauteur de la poitrine par une draperie froncée se croisant en fichu sur un plastron froncé lui-aussi . Ceinture en pointe croisant derrière et revenant se fixer sur la poitrine par un joli chou de velours. Grand col de velours avec chou derrière. Manches ballons bien enlevées (??)s’arretant aux coudes »

Pour finir, voici la planche en couleurs représentant des robes de l’été 1894 (juillet 1894) Il y en avait une par trimestre qui paraissait dans certaines formules d’abonnement.

juillet 1894
juillet 1894

Les qualités d’images sont piètres et irrégulières. Les revues sont reliées en un livre ancien de grand format. J’obtiens des résultats difficiles sur le scanner de l’imprimante ( épaisseur  et poids du livre que j’abîme en le manipulant ainsi , des résolutions pas formidables avec le scanner du téléphone, et l’appareil photo n’est pas non plus très adapté. Mais vous avez une idée de la mode cette année là et j’espere que cela vous aura amuser !

 Hors-Sujet : Moi qui suis complexée avec mes bras en aile de chauve-souris, je me dis que ces manches gigot avaient au moins le mérite de les cacher !! ( 2 eme degres, hein !!) 🙂

PS: cet article n’a rien à voir avec l’actualité !!! (quoique, quand on y réfléchit !!)

Zeugmas ?

kawaii-Panpan1

Un lapin  est à l’origine de ma découverte.
 – « Isa, ok pour un pot en ville ? »
Je change d’emploi du temps  et de vetements pour me rendre au lieu convenu. et une fois bien installée à la terrasse du café, le portable sonne   » J’ai réfléchi, finalement,  j’ai plein de choses à faire,  On remets cela une autre fois » me dit la copine !!! …
J’ai pris l’habitude de prendre les imprévus comme des cadeaux et  de profiter du temps.
« offert » pour des cas comme celui-la.  Alors tant qu’à être en ville, direction la librairie toute proche, la Librairie Cosmopolite.
Un lieu de perdition pour moi. Pour certaines, ce sont les parfumeries, pour d’autres les pâtisseries, moi ce sont les librairies. Et celle-ci a une belle histoire mais je vous en parlerez une autre fois.
Pour revenir à notre sujet, à peine arrivée, mon regard tombe sur CE livre.


garcin-zeugmas-hd-filetrge

Intriguée … Je me suis arrêtée là pour mes achats du jour.

  Zeugmas,  vous connaissiez ?

Il s’agit, outre d’une cité antique située dans l’actuelle Turquie, mais aussi d' »une figure de style qui consiste à faire dépendre d’un même mot deux termes disparates qui entretiennent avec lui des rapports différents, en sous-entendant un adjectif ou un verbe déjà exprimé. » «  Le zeugma  vient du grec ancien ζεῦγμα / zeûgma, « joug, lien »( source wikipédia).

Ce n’est peut-etre pas encore très clair pour vous, alors voici quelques exemple tirés de ce livre :

« Vêtu de probité candide et de lin blanc » (Victor Hugo)  
 « Je prends mon courage à deux mains et ma malle par l’anse » (J. Vallès)

N’étant guère douée pour les résumés et les reformulations, je vais citer encore une fois.

« Il existe deux types de zeugmes en rhétorique.
Le zeugme sémantique, aussi appelé attelage, consiste à rattacher à un mot (le plus souvent un nom) deux compléments disparates quant à leur sens, l’un étant un terme concret et l’autre un terme abstrait.
=> Les marchands de boisson et d’amour (Guy de Maupassant).

Le zeugme syntaxique ou zeugme de construction, unit à un mot (généralement un verbe) deux compléments qui se construisent de façon différente. Dans le premier exemple qui suit, on joint au même verbe croyait un complément indirect, à son étoile, et un complément direct, qu’un certain bonheur lui était dû.
=>
Il croyait à son étoile et qu’un certain bonheur lui était dû (André Gide). »
source

Je veux juste exciter  votre curiosité, je ne vais point m’étendre sur ce sujet car si cela vous titille, le plus agréable c’est de partir à la chasse, non ?
Ainsi, vous rencontrerez des mots comme « hendiadys » ou « anacoluthe ».

Pff, je n’ai pas fini moi, entre  La Vie,la Famille, les Amis, la Cuisine, la Couture Créative, le Monde des Plantes, l’Univers des Jardins, et désormais ces curiosités linguistiques, je me dis que ce n’est pas un hasard si je suis insomniaque , c’est pour pouvoir exploiter au mieux mon temps.

Croyez-vous que mes 7 vies de chats vont suffire ?

« Je prends : le taureau par les cornes, mon courage à deux mains et le parti le plus sage ».

San-Antonio (La vérité en salade)