Couronne d’Hiver de Julie Jolis Songes. UFO n°1

Julie Jolis Songes avait offert fin octobre 2020 une jolie couronne à broder. (clic) Le diagramme est toujours en ligne. Merci Julie !
Le défi a été relevé mais la broderie méritait d’être « finitionnée » (je ne pense pas que ce terme soit en bon français, mais l’essentiel est de se comprendre, n’est ce pas ?
)

Couronne hivernale de Julie Jolies songes 20 1

Plein de défauts ! Déjà j’ai utilisé un thermocollant nouveau qui m’a déçu : j’ai rarement eu un tel raté , le tissu gondole. Mon manchon à l’arrière est de travers mais je ne l’ai vu que sur la photo !! Bon, comme dirait ma « Petite Sœur » : Dieu est parfait et il ne faut pas avoir la prétention de rivaliser avec Dieu !

Bref, de loin, il est bien ! Et j’ai pris du plaisir à le faire même si il m’a fallut 15 mois pour le finir totalement ! 🙂

Couronne hivernale de Julie Jolies songe 2 sur le support forger par un ancien voisin d’après un de mes dessins.
Couronne hivernale de Julie Jolies songe 3 Details

Assemblage du « sandwich » avec de petits flocons et tissus du magasin Laine et Tissus Angoulême et Emmanuel Création Champniers.

Julie Jolies songes est à suivre aussi sur Instagram

Détail : bordure selon Katell, facile, rapide, invisible et pur suspendre : manchon ou attaches.

La finition de mes petits panneaux est devenue toujours invariable : selon la façon décrite dans le BEE BOOK de Katell Renon en français, sinon vous avez l’explication en anglais ICI
Le blog de Katell est une mine d’or à découvrir si vous ne connaissez pas encore.

Julie Jolis Songes est à suivre aussi sur Instagram

Share Button

Print Friendly, PDF & Email

5 réflexions sur « Couronne d’Hiver de Julie Jolis Songes. UFO n°1 »

  1. Bonjour Isabelle
    Une très jolie broderie de couronne. Jolie finalisation. Les défauts, il y en a toujours, plus ou moins. Nous ne sommes pas parfaites, et c’est tant mieux. J’Aime beaucoup. Bon Dimanche sous un ciel bien gris . Gros bisous et à bientôt.

  2. À propos du défaut, j’avais appris que les premières femmes « patcheuses » laissaient exprès un défaut, assez voyant, parce que seul Dieu peut faire une œuvre parfaite. ta sœur a raison. Dans le cas que tu nous montres ici, la face visible est vraiment très jolie. Dommage que je n’ai pas vu ça quand j’étais chez toi.
    Bises des Pyrénées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.