Salades Joyeuses en cette période de « soudure » et le spiraliseur.

Bonjour,

Mon #saladejoyeuse sur Instagram a été utilisé donc je vais desormais mettre #saladejoyeusedisa, ceci afin que les personnes qui cherchent a retrouver mes salades compatibles avec le régime hypotoxique Seignalet les retrouve.

On appelle « Soudure » cette période ou les légumes d’hiver se terminent et où les légumes de printemps sont encore en « primeurs » et chers.

Salade 1, en haut à gauche  : chou rouge, pomme,aillet, ail pressé, persil et cacahuètes.
L’aillet est le jeune ail, que l’on mange au printemps comme les jeunes oignons « blancs » avec leur vert. Il ressemble à un mini poireau avec une tête un peu renflée.
Les cacahuètes donnent au salades un croquant agréables. Celles-ci sont bio et non salées. 

Salade 2 , en haut à droite : mâche, céleri et carotte passés au spiraliseur, aillet radis persil graines de sésame noir , persil et basilic ( en pot dans la cuisine)
Le spiraliseur est mon nouveau « marmiton » . A moins de 10 euros au lieu de 30 euros souvent sur le net, j’ai craqué. J’en parle en fin d’article.

Salade 3, sous la salade 1 : Chou-fleur cru, mâche, endive, pomme, ail, aillet ,persil et sésame noir.

Salade 4, sous la salade 2 à droite : salade verte dont roquette, carotte, sillet, échalote, graines de courges, cacahuètes. 

Salade 5 : Betterave crue en spaghetti avec le spiraliseur ,  pomme, aillet. 

Donc vous avez encore du choix  en local français avec ces légumes et fruits : endives,  champignons, betterave cuite ou crue, chou rouge, chou-rave, salade romaine, mâche, roquette, pissenlits (à ramasser , éventuellement), chou-fleur cuit ou cru, carotte, chou-blanc, pomme et poires (les dernières de conservation) .


Mon nouveau Marmiton : un spiraliseur (ou spiraliser)

Spaghettis de betterave crues
Spaghettis de céleri rave

   J’hésitais depuis 3 ans. C’est un « gadget » de plus, en plastique de surcroît. Pas compatible avec la  démarche vers « moins » : moins de plastique, moins de choses chez soi …
Ma consommation de légumes a considérablement augmenté ces dernières années, particulièrement en cru ou en wok or en « spaghettis » les légumes cuisent très vite, et sont ludiques à consommer ce qui peut en motiver « certains » à les consommer. Un prix à moins de 10 euros au lieu de 30 couramment pratiqué m’a décidé. (acheté chez Action – sans pub). Il a 3 plaques de coupes différentes : petits et plus gros spaghettis et lamelles fines.  Ma MAP va être revendue, remplacée par un extracteur de jus ( article à venir) et le spiraliseur.
Apres 3 semaines d’utilisation : le bilan.
Il nous permet de découvrir sous un jour nouveau des légumes
.
Je l’utilise environ tous les deux jours. Il est posé sur le plan de travail.  Il est hyper facile à nettoyer : juste le passer sous l’eau. Les carottes tachent, il suffit de le mettre au soleil et le blanc revient.

J’ai testé les carottes, les betteraves crues, les tranches de celeri cru, panais, patate douce.
Regardez ici cette recette de « spaghettis de betterave rouge à  la feta »
Des spaghettis de patates douces et épinards à la sauce noix de cajou
Des spaghettis de patates douces et champignons
Des spaghettis de panais à la tomate

Et j’attends avec impatience la saison locale de courges, de courgettes et de concombre !
On peut utiliser aussi des pommes, des fruits assez durs,

Retrouvez mes #saladejoyeusedisa plusieurs fois par semaine sur mon compte INSTAGRAM  https://www.instagram.com/isabellemiaou/

Cet article vous a t il intéressé  ? Je suis heureuse de lire vos commentaires, qu’ils soient positifs ou plus nuancés. 

A bientôt !

 

 

 

Petits bonheurs du jour : une marche matinale , le lilas du jardin Et aussi pourquoi marcher à jeun ? et autres réponses à des questions de CopiNETtes

Bonjour,

Je vous offre des fleurs sauvages cueillies ce matin à l’aube.

Fleurs sauvages et vase improvisé : bouteille et sac en papier de récup.

Mes NetCopiNettes qui n’ont pas Instagram sont « frustrées » de certains partages et « râlent » après moi. « Tu ne publies plus sur ton blog. »
Voici mon partage du jour . Jeudi est « mon jour », celui ou j’évite de poser des rendez-vous , où je n’ai pas aquagym, ni marche-copines, ni yoga et j’essaie que ce ne soit pas le jour « où on case l’urgent pas encore fait » . Deux entrepreneurs qualifiés et très pro semblent avoir trouvé comment résoudre la quadrature du cercle que posait des problèmes de fuites d’eau à répétition chez mon père  depuis un an ( à 550 km de distance, c’est pas vraiment facile de gérer), d’autres imbroglios administratifs semblent s’éclaircir (croisons les doigts) – 4 ans « d’investigations! » . Peut-être enfin plus de temps pour partager ici. 🙂
Ce jour sans « sport » j’essaie de marcher 30 mn quand même. D’où mon départ au soleil levant ce matin, pour marcher à jeun. Avant que vous ne posiez la question en commentaire, voici la réponse à la question suivante :

Pourquoi marcher à jeun  ?
Je cite  pour répondre un article de Top Santé : «  Plusieurs études ont prouvé que l’on perd davantage de poids quand on “remue” l’estomac vide. la consommation est d’environ 30g de lipides/h pendant une séance de course à jeun contre une consommation de 4g/h après un petit déjeuner traditionnel. Une situation durant laquelle on puise davantage dans les graisses stockées afin de déployer l’énergie nécessaire à la contraction des muscles. »
A partir ce cette période de l’année et tant qu’il fait jour vers 7h le matin et qu’il ne pleut pas, c’est un bonheur de sortir si tôt. Le monde n’a pas la même saveur à cette heure. Il est remplit de petits bonheurs : beauté de la lumière, les personnes croisées sourient facilement, les bruits, même ceux de la ville, ne sont pas tout à fait les mêmes qu’ensuite. Et je pense que notre regard, renouvelé par une nuit de sommeil, se pose avec plus de bienveillance sur chaque chose.
J’ajoute que c’est un bonheur de faire une méditation marchée au cours de cette balade matinale.
Mon but quotidien n’est pas de maigrir, mais de rester « en santé » malgré la liste assez longue de mes « pathologies » et quand même, en restant dans la lignée des préconisations de Valérie Orsoni sur le plan physique, je fais une taille 44/46 avec 10 kg
de plus qu’à la période ou je faisais cette même taille de vêtement il y a 10 ans car j’ai un corps ferme et tonique (sous la graisse !!lol) . Même les médecins ne me demandent plus de maigrir.
Question alimentation, Le BOOTCAMP de Valerie Orsoni est totalement compatible avec l’alimentation hypotoxique du Dr Seignalet, donc aucun souci. Quand à maigrir, cela arrivera quand je mangerais moins, mais cela est une autre paire de manches !

 

Question :  » Veinarde de pouvoir aller faire du sport. Comment veux -tu que je bouge avec le boulot, les enfants encore à la maison … »
Pour bouger et se muscler, pas besoin de salle de sport, vous avez de nombreuses vidéos gratuites de conseils et de mouvements de Valérie sur YouTube . Par exemple :

Valerie Orsoni a aussi crée le concept de la 25 eme heure : Oui cette heure qui nous manque à toutes pour bouger, vous savez bien !! 

Et c’est avec du lilas que je termine cet article. 🙂

Cet article vous a -t-il plu ? Qu’en pensez-vous ? je lirais avec plaisir vos retours en commentaire.

Mes semis en bouteilles 2017 et quelques nouvelles.

Couleur de printemps au jardin


Une des raisons de mon silence sur le blog est que j’ai de soucis avec les photos. Premièrement depuis que je n’ai plus Picassa (qui n’existe plus et que j’ai definitivement perdu en cassant mon disque dur) , il me faut des heures pour traiter les photos avec Gimp auquel je ne comprends rien.  Deuxièmement, mes photos avec mon téléphone sont vraiment mauvaises une fois vue sur le PC, or je poste chaque jour sur Instagram qui est simple, facile et rapide. Donc si vous voulez suivre la cuisine, mes modestes ouvrages, les détails du jardin etc… RV sur Instagram (clic) Là bas mon speudo est IsabelleMiaou
Je poste ici les informations que les lecteurs, lectrices, amis de Facebook, Twitter, Instagram peuvent retrouver facilement.
Chaque matin, 24 heures toutes nouvelles me sont données, comme à vous et l’emploie de ses heures est bien difficile à repartir équitablement. Il faut choisir. 🙂  Peut-être en est-il de meme pour vous ?

Mais venons au sujet de cet article : Les semis  en ce printemps 2017 !

L’an dernier, j’ai été fière de mes tomates qui ont poussées dans notre premier « carré » en lasagne. Surtout que les voisines n’en ont quasiment pas eu, eux et que nous avons mangé les dernières, mûries dans la véranda fin octobre. J’espère que cette année sera aussi prolifique.
Il y a eu la commande de graines à Kokopelli. Juste des tomates diverses, des bettes.

Le 17 mars, les semis du 12 mars.

J’utilise la méthode des semis en bouteille.
Une bouteille ayant contenue de l’eau , coupée en deux au 1/3, remplit de 3/4 cm de billes d’argile, avec de l’eau qui les affleurent.Puis du terreau et une ou deux graines.  Il ne sera pas nécessaire d’arroser.

On ferme la bouteille  ayant son bouchon avec du scotch, on écrit en bas de la bouteille ce que c’est et la date.
Quand la pousse verte sort, on ouvre le bouchon.
Quand la seconde paires de feuilles sort, on enlève le haut de la bouteille.
Quand les poussent sont grandes, on met en godet.

Mon « prof » est Blec.G (sur Instagram et You Tube) et je partageais l’an dernier sa vidéo sur les semis en bouteilles avec vous, voir sur ce lien (clic)

le 27 mars. J’ai rajouté des semis.

La mise en godet des premiers semis ce 7 avril.
Mes tomates « filaient » c’est à dire qu’elles avaient une grande tige, il me fallait les enterrer jusqu’à la base des feuilles, aussi j’ai improviser des pots avec des bouteilles à eau encore, en faisant des entailles pour l’écoulement de l’eau en dessous.
les tomates qui filent , cela donne : J’ai la chance d’avoir une véranda chez moi, avec une grande baie ouvrante. J’ouvre chaque jour, quelque soit le temps pour endurcir mes bébés plantes.

A suivre !!

 

Donner un air de printemps à un coin de véranda…

Bonjour,

J’espère que la tempête Zeus n’a pas trop causer de dégâts chez vous et les vôtres.
Ici, quelques pots de fleurs bousculés et mon coq (voir photo en fin d’article) a rendu l’âme.  L’occasion de trouver une autre idée décorative pour illustrer le n° de notre maison.

Quasiment partout, le temps est triste, d’où l’idée de fleurir notre petit coin repas de la véranda.

J’ai utilisé un tissu chiné à Emmaüs ( 2 ), une couette de bébé donnée par la voisine pour rembourrer les assises.
Une façon déhoussable de créer un décor temporaire pour nos chaises.
C’est rapide à faire.
Retenez l’idée pour uniformiser l’aspect de grandes tables lors d’un mariage , d’un baptême. Je l’avais fait pour une amie, avec de l’intissé et non pas cousu, mais agrafé.
C’est de la #recup, du #recyclage, dans la lignée #zerodechet .

Voici feu mon coq : Je l’avais montré sur l’ancien blog.

PASSEZ UNE BONNE SEMAINE !

Chorba végétarienne de Marya.

Lors d’un agréable séjour, j’ai eu l’occasion de me régaler d’un plat nouveau pour moi.
La Chorba de Marya m’a vraiment plu, moi qui ne suis pas très « soupe » .

Je ne suis pas douée pour photographier cette succulente soupe !

Une chorba est une soupe traditionnelle orientale, souvent à base de viande de mouton (mais parfois du veau ou du poulet).
Dès mon retour, j’ai cuisiné la version végétarienne, telle que je l’avais dégustée et elle a seduit L’HommeDeMaVie aussi. C’est pratique : on peut la cuisiner pour plusieurs jours et c’est une « soupe-repas », si on le souhaite.
Voici la recette de Marya, telle que je l’ai cuisiné, moi, cette semaine.

Précisions : Il faut faire tremper les pois-chiche à l’avance et préparez aussi le mélange d’épices avant. Même quantité de chaque : coriandre, anis carvi, gingembre. Je l’ai mixé dans un moulin à café.

CHORBA VÉGÉTARIENNE

Ingrédients pour 6 belles assiettes :
* 1 gros oignons ou deux moyens, émincés
* Une boite de tomate concassée (Marya écrit 30 cl de jus de tomate)
* 200 g de lentilles
*.200 g de pois chiche trempés au moins 12 heures (le mieux, la veille)
* 5 carottes préparées, coupées en long puis en tronçons.
* une branche de céleri
* deux litres d’eau + bouillon ( je prends celui-ci) La quantité d’eau tient compte de l’évaporation.
* Une cuillère à café rase d’épices en mélange : coriandre, anis carvi, gingembre
* coriandre en botte ou persil
* menthe

* A la saison, je mettrais aussi des courgettes.
* Huile d’olive , poivre (le bouillon est salé, pas de sel en plus pour moi)

Ingrédients pour 6 belles assiettes :
* Faire revenir l’ oignon en dés ( chez moi, une cc d’huile d’olive etalée au pinceau suffit)
* ajouter les carottes préparées, la boite de tomates concassée, le bouillon, les épices
* Joindre les lentilles, les pois chiche trempées de la veille, la branche de céleri, couvrir d’eau additionnée de bouillon.
* cuire 45 mn à une heure à feu doux  et à couvert ou jusqu’à ce que les pois chiche soient cuits à votre goût.
* Au moment de servir, faire réchauffer 10 mn avec une branche de menthe, servir avec de la coriandre ciselée ou du persil.

Cette soupe consistante se réchauffe sans problème et se garde bien 5 jours au réfrigérateur.

Donnez moi votre avis si vous cuisinez cette recette, et pourquoi pas, envoyez moi vos photos que je publierais à la suite de cet article.

Les recettes sont imprimables à l’aide du bouton « imprimez » (la petite imprimante en bas de l’article) et vous choisissez avec ou sans photo, avec ou sans commentaires et blabla… 

BONNE SEMAINE !

Je publie chaque jour sur Instagram. Pour me suivre, cliquez sur le bloc « Instagram » à gauche de cet écran.

Seconde vie pour un gilet rouge.

Voici un gilet rouge de bonne qualité et en excellent état que j’ai chiné 2 euros mais les manches étaient vraiment trop longues pour moi.

J’ai coupé la ligne de montage entre les manches et le bord-cote,

détricoté ce bord-cote,

et remonté un poignet au crochet…

Une drôle d’idée de remonter un poignet au crochet , mais ça a été mon choix. Et voilà  à bon compte, un gilet bien agréable à porter, juste comme j’en avais envie.

Passez une bonne fin de semaine !

 

Le couteau suisse des brodeuses de Jad

Un soir de décembre, Jad a publié sur son blog une nouvelle réalisation dont elle a le secret. J’étais lasse ce soir là d’une journée très remplie, mais j’ai pris le temps de monter dans mon atelier et j’ai réalisé mon premier Minut’kit avec bonheur pour me faire plaisir.

Juste de quoi loger l’essentiel, deux cartonnettes de fils, quelques aiguilles, épingles, et les
La pliure  du bas était ouverte, je l’ai couverte avec un faux biais Pas de bordure perlée comme la version de Jad, Je vais devoir prendre un cours pour ce faire. Et depuis j’en ai réalisé plusieurs que je vous montrerez quand ils seront arrivés à leurs destinataires. Ceci est mon « brouillon » fait un soir de fatigue, les suivant me semblent mieux fini, mais j’aime son tissu japonnais. L’étui est fermé d’un minuscule pression noir chiné. Il sera pour moi. 

Voici les versions de la PIE KI KOU sur ce lien (clic). J’aime bien l’idée de la finition dentelle.

Voila un petit ouvrage bien sympathique, rapidement fait, qui convient à cette année très chargée pour moi.Il y en aura d’autres. 

Velouté de lentilles corail thermomix ou à la casserole

En février, il faut bien mettre de la couleur dans l’assiette, car le ciel et la nature sont bien morose, non ?
Je cherchais comment utiliser les lentilles corail pour les faire aimer à L’HommeDeMaVie et j’ai testé cette recette, qui comme souvent est un mix de ce que j’ai trouvé sur internet.
Ce fut très bon très bon donc je partage la recette.

VELOUTE DE LENTILLES CORAIL ET CAROTTES

INGRÉDIENTS :
* 1 bel oignon émincé
* 4 carottes épluchées ou brossées si bio
* 200 g de lentilles corail lavées
* Une grosse CS de concentré de tomates
* un litre d’eau
* un cube de bouillon ou du bouillon de legume en poudre (je prend bio rapunzell)
* 2 pincée de cumin (si vous aimez)
* du poivre, mais je ne mets pas de sel quand j’ajoute du bouillon.

PRÉPARATION :
A/ au thermomix

*Je mixe oignon et carottes au thermomix, puis j’ajoute tous les autres ingrédients.
* cuire 25 mn, vitesse 1 et 100°
* En fin de cuisson mixer selon votre goût vitesse 10, nous c’est velouté

B/ à la casserole
* coupez carottes et oignons en petits morceaux
* ajouter lentilles corail lavées concentré de tomate, eau bouillon, poivre et cumin.
* Cuire 25 mn
* Mixez selon votre goût.

Cette recette est compatible avec l’alimentation hypotoxique du Dr Seignalet, sans gluten, sans lait, sans oeuf…. et super bonne !

Les recettes sont imprimables à l’aide du bouton « imprimez » (la petite imprimante en bas de l’article) et vous choisissez avec ou sans photo, avec ou sans commentaires et blabla…

Je suis désolée des publications aux parutions aléatoires. J’ai du m’absenter et j’ai des soucis récurrents de publications de photo sur wordpress. J’espère publier plus régiluerement en 2017 . Surtout vérifiez que les newsletters  du blog MIAOUZDAYS n’atterrissent pas dans vos « indésirables » . 

Merci de votre fidélité depuis 11 ans et bon dimanche !

Des « couturettes » , des « bricolettes » toutes simples …

Bonjour,

 Pour Noël 2016, j’ai peu cousu en dehors des échanges du calendrier de l’Avent.  Voilà juste des bricoles simples  qui se sont avérées utiles. Rien de vraiment nouveau.

Un coussin avec le tissu japonnais « asanoha »que vous avez déjà vu sur ce blog et de l’alcatara (enfin je pense que cela en est) acheté en coupon, très agréable au toucher. Fermé par  fermeture éclair.
J’ai fait deux autres coussins presque identiques pour notre canapé.


Un sac à pinces à linge, le modèle si pratique de « un Ptit Bout De Fil  » , fermé par un pression « kam »  pour s’accrocher au séchoir à linge – « Panier Noué » de « Un petit Bout de fil » (clic)

Il n’y aura plus de sacs plastiques bientôt. En région parisienne, on en donne encore dans de nombreux commerces et marché et j’ai cousu celui-ci pour mon fils et la belle-fille.
Les sacs à sacs servent à  ranger plein d ‘autres choses. Pour ma part, ils servent à ranger mes lavettes que je change chaque jour, les chiffons qui m’aident à utiliser moins de papier cuisine. (j’ai encore du papier cuisine chez moi, mais j’avance vers moins de déchets quand même. (clic pour voir les articles sur le sujet)
Sac à lavettes.

Vieux drap et galon chiné pour un autre sac à pain pour Éliane.
Un étui à stylo pour Chantal.

Un coussin d’armoire parfumé à la lavande. Il fait 13X13cm.

J’ai aussi fait de nombreux petits sachets de lavande, des cœurs parfumés,   des sacs à vracs, mais je ne les ai pas pris en photo.
Et des que je peux , j’ai des « en-cours », mais ils sont pour de futures cadeaux, donc je vous les montrerez dans quelques temps.

ET … j’ai rangé mon atelier !

Acte manqué, je ne retrouve pas la photo prise avant le rangement !!

2017 s’annonce bien chargé en  charges diverses qui n’ont rien à voir avec la couture, mais je passerais certainement du temps à coudre encore des « bricolettes » rapides, pour me détendre.

 

 

Cocotte de poulet aux olives noires façon Miaou

 Le poulet s’invite à notre table deux à 3 fois par mois. Un bon poulet local.
Je l’achète entier le plus souvent possible depuis que j’ai lu cet article( clic)  que j’avais relayé dans mon ancien blog de cuisine dans la recette du POULET BASQUAISE (clic)
Mais ce week-end, j’ai eu envie d’autres goûts et comme d’habitude j’ai mixé plusieurs recettes trouvées sur la toile.

Le haut de cuisse dans mon assiette. Et croyez-moi, nous nous sommes régalés.
Cocotte de poulet aux olives noires
  1. Ingrédients
    • une cuillerée à soupe de miel
    • 12 à 18 olives noires
    • Huile d’olive
      • 2 pincée de Piment d’Espelette
      • gingembre en poudre, une pointe de couteau
      • cumin en poudre , une cuillère à moka
      • 10 minces tranches de chorizo (SG)
    • Un poulet en morceaux (ou des blancs, des cuisses comme vous voulez)
    • Une boite de tomate concassée
    • 3 gousses d’ail émincées
    • 3 oignons émincés
    • Poulets aux olives noires en cours de préparation.
  2. Préparation
  • Faire revenir les morceaux de poulet dans une cocotte en fonte de preference avec l’huile d’olive
  • les réserver à part et faire revenir les oignons et l’ail
  • ajouter les épices et le miel, puis ensuite la boite de tomate
  • Joignez dans la cocotte les morceaux de poulet
  • Versez de l’eau à 2/3 de hauteur ( ou du bouillon si vous en avez)
  • mijoter à feu doux et à couvert pendant environ 1 h , le poulet doit être fondant.
    En fin de cuisson, ajouter les olives, puis rectifier l’assaisonnement.

MON SECRET :  faire cuire le plat la veille. Il s’imprègne toute la nuit des saveur et c’est une merveille réchauffé le lendemain comme les plats d’autrefois.
J’ai servi ce midi le plat avec des haricots plats réchauffés dans la sauce. Demain je pense cuisiner avec du brocoli et des lentilles. Et il y aura sûrement de petits restes qui finiront dans un riz/carottes. La sauce est vraiment goûteuse, vous pouvez l’épaissir en la faisant reduire, ou avec de la maïzena ou de la fécule de pomme de terre.

MENU
SALADE JOYEUSE : chou-rave, carottes, oignons, ail, persil, graines de courge et de tournesol et noix de Grenoble. Vinaigrette allégée maison olive et balsamique.
POULET AUX OLIVES NOIRES et  HARICOTS PLATS
POMMES CUITES À LA VAPEUR parfumées à la cannelle

Bon appétit et si vous réalisez cette recette, dites moi donc ce que vous en pensez en commentaire.

Vous avez un bouton « imprimer ». Une page s’ouvre et vous pouvez supprimer CE QUE VOUS NE VOULEZ PAS IMPRIMER (photos ou partie de texte)  et lancer l’impression. Il y a le bouton PDF pour télécharger au format PDF