Archives pour la catégorie Style de vie

La Simplicité Volontaire sans le savoir ?

C’est pour vous compreniez le sens de certains articles qui paraissent desormais dans MiaouZdays, je vous poste quelques partie d’un article rédigé début 2013  qui est posté sur la site SIMPLICITÉ VOLONTAIRE auquel j’appartiens depuis 2007. (j’habitais alors en région parisienne)

La simplicité volontaire sans le savoir ?

Mon mari et moi cohabitons depuis 34 ans en mai . (article écrit en 2013)
Je pense que nous avions une façon de penser qui nous a amenée, même avec 2 salaires au début, à faire les choses simplement : recycler, récupérer a toujours été une évidence, mais pour l’utiliser rapidement, pas style « brocante à la maison » mais j’ai besoin , alors comment trouver et utiliser ce qui nous avons déjà ?
Des le départ , donc pas le réflexe : j’ai besoin = magasin.
Pour faire l’inventaire ci dessous, je me suis inspiré des articles bilans publiés dans la section « blog » d’ici (il s’agissait des articles « blog » du site  » simplicité volontaire »), car ce n’est pas étiqueté dans ma tête «  démarche de simplicité volontaire ».
Je pense que nous avions énormément besoin de « cohérence » avec nos idées, nous avons toujours voulu être en adéquation avec nous -même.

* Meubles : Meublé « en Emmaüs » depuis toujours, le reste des meubles a été de la récupération au décès de ma grand-mère des meubles par forcement à notre goût, mais j’ai connu la main qui les a façonnés.
Notre premier canapé : deux fauteuils de voiture se faisant face avec dessus un sommier de lit d’enfant, le tout recouvert d’un tissu lourd du marché qui nous a accompagné des dizaines d’année en fonctions diverses.
Les caisses à vin en bois ont toujours été nos jokers d’ameublement et nous suivent partout en chevets, bibliothèques, base de table basse avec un plateau, rangements de cuisine, de salle de bains… Chez nos filles désormais adultes aussi, c’est la même chose.
Les voitures, en dehors des périodes où nous travaillions à l’extérieur tous les deux, c’est une seule voiture. Et je persiste , même si ou j’habite désormais, les transports sont nullissime ( en région parisienne si si !!) . Je me débrouille . Et ce n’est pas une question d’argent à la base.
* argent et  crédits : pour voiture et la maison, et aucun crédit autre. Autant vous dire que pour beaucoup nous sommes des extraterrestres. En ce moment aucun credit tant que la voiture roule en sécurité.
En ce qui concerne le quotidien :
*les produits ménagers
J’ai collectionné jeune des livres d’Éducation ménagère du début du 20 eme siècle. Ça a été ma « bible » pour le quotidien donc alcool ménager, vinaigre, bicarbonate de soude ont toujours été présents et le moins possible de produits ménagers, une volonté.
* l’équipement de la cuisine et ménager :
La marmite norvégienne ( ^^Cerise) je connais bien, via les livres sus-cités, mais je n’ai jamais pratiqué. Par contre les yaourt et le fromage blanc sans appareils électriques, oui ! Des les années 80. Le pain , je l’ai fait par période, plus a partir des années 2000, désormais je fais mon pain sans gluten, mais pas le « vrai » pain de mon mari, il préfère celui du boulanger en bas de chez nous ! La machine à pain est en attente de preneur.
Par contre j’ai un robot perfectionné et une mijoteuse électriques offerts par mon père, car ayant des soucis de santé, j’ai eu une période où j’ai mis de nombreuses fois le feu à la cuisine , donc c’est une sorte de « béquille » (il y des minuteries coupe courant dessus) , idem pour l’aspirateur robot, de longues années je ne pouvais pas pousser, tirer, m’agenouiller , porter… et personne au quotidien pour m’aider ( mon mari travaillait à 550 km, les enfants étaient partis du nid)
Les lits : nous venons d’acheter notre premier lit « neuf » à plus de 55 ans . Chaque couchage n’a que 2 changes en tout, le linge de toilettes est minimal pour quand même suffire en cas d’invité chez nous. Mais les tissus « nappe » , la j’avoue ne pas être tres « simple » j’adore faire des table avec 3 fois rien, mais j’ai des nappes !! surtout des nappes chinées, anciennes ou alors des coupons de tissus (aussi chiné sur les bric à brac ou Emmaüs)
* le désencombrement
La volonté de désencombrer je l’ai eu après 20 ans de vie commune, il s’est fait petit à petit et c’est « réalisé » pleinement l’an dernier quand nous sommes passé d’une maison en province à un F2 en région parisienne. Mais en trichant un chouia : nous avons encore la maison, même si elle est quasi vide. (les chambres sont restées avec lits et étagères – les premières que nous ayons achetée il y a 34 ans et qui ont eu plein de « vies » différentes)
Une caractéristique de mon mari est d’avoir peu de choses : c’est un informaticien qui a besoin de son matériel de passion, de quelques habits, de sa mug de café et de plats simples.
Nos trois enfants sont « minimalistes » mais chacun à sa façon.   -Ce qui fait que pour eux, le terme de simplicité sur mes possessions les font rire !!

* Faire soi-même c’était aussi pour nous une évidence, comme allaiter et allaiter longtemps et porter mes enfants en écharpe ( qu’on appelait pas écharpe à l’époque – et dans les années 80 c’était pas évident ) Une époque où nous avons pu avoir un jardin potager .
Cuisiner maison, rechercher des producteurs ( nous étions déjà dans un coopérative bio à Poitiers en 85) était et est normal pour nous., de meme que cuisiner les restes.
Un des moments de vie qui m’a plut c’est quand une de mes filles m’a dit en voyant un sac dans une vitrine vers ses 9 ans : « comment pourrions nous le faire ? »
Et mon fils m’a dit que je lui avais  » caché que les conserves  (du supermarché) étaient bonnes » en rentrant en fac ! ( ça lui est passé ) Smile
J’ai fait une bonne partie des vêtements des enfants tant qu’ils étaient tout  petit , toujours offert des cadeaux maison en tissu ou cuisiné la plupart du temps . Je vais me remettre à coudre des vêtements.
Créer des choses, c’est un de mes bonheurs de vie ! En papier, tissus, cuisine , j’adore !
Mon mari m’a fait plaisir un jour où il m’a suggéré d’ouvrir un site qui se serait appelé «  Tout avec rien » X
Et les cadeaux sont depuis mes 18 ans, des cadeaux maison à 95%

Le stop pub, des que j’ai su que c’était possible de coller avec efficacité cela sur sa boite aux lettres, je l’ai fait !
Trocs/dons , pareil que le reste : une évidence.
Et nous avons toute notre vie rencontrer des gens qui étaient dans cette « culture » là.

Nous faisons parti d’un SEL. Troc, échanges, sont des moyens faciles de faire circuler les objets et du consommable, tout en s’ouvrant à d’autres personnes.

Fin de l’article de 2013 ————————————————————————————————————————

Depuis nous sommes revenus dans notre maison d’Angoulême en juillet 2015, j’ai retrouvé mon compost, un jardin desormais aéré et  un potager commence à s’épanouir. Nous faisons desormais parti du SEL d’ici aussi. Il y a un vélo électrique dans le garage qui est bien adapté aux dénivelés d’Angoulême.

Mais pour le linge de maison, meme si j’ai deux changes par lits, il y a beaucoup de draps que je garde en « tissu ». Encore et toujours a désencombrer, ce n’est jamais fini. 🙂

Bilan sur le « vers moins de dechet » clic

Pour des raison de santé , je mange sans gluten, ni lait animal depuis 3 ans et demi.  Nous avançons vers moins de viandes, plus de repas végétariens.

Voili, voila : je n’ai jamais mis autant d’informations personnelles sur un de mes blogs.

Bonne journée, dans l’Harmonie et la Sérénité