Archives pour la catégorie Salon

Salades Joyeuses en cette période de « soudure » et le spiraliseur.

Bonjour,

Mon #saladejoyeuse sur Instagram a été utilisé donc je vais desormais mettre #saladejoyeusedisa, ceci afin que les personnes qui cherchent a retrouver mes salades compatibles avec le régime hypotoxique Seignalet les retrouve.

On appelle « Soudure » cette période ou les légumes d’hiver se terminent et où les légumes de printemps sont encore en « primeurs » et chers.

Salade 1, en haut à gauche  : chou rouge, pomme,aillet, ail pressé, persil et cacahuètes.
L’aillet est le jeune ail, que l’on mange au printemps comme les jeunes oignons « blancs » avec leur vert. Il ressemble à un mini poireau avec une tête un peu renflée.
Les cacahuètes donnent au salades un croquant agréables. Celles-ci sont bio et non salées. 

Salade 2 , en haut à droite : mâche, céleri et carotte passés au spiraliseur, aillet radis persil graines de sésame noir , persil et basilic ( en pot dans la cuisine)
Le spiraliseur est mon nouveau « marmiton » . A moins de 10 euros au lieu de 30 euros souvent sur le net, j’ai craqué. J’en parle en fin d’article.

Salade 3, sous la salade 1 : Chou-fleur cru, mâche, endive, pomme, ail, aillet ,persil et sésame noir.

Salade 4, sous la salade 2 à droite : salade verte dont roquette, carotte, sillet, échalote, graines de courges, cacahuètes. 

Salade 5 : Betterave crue en spaghetti avec le spiraliseur ,  pomme, aillet. 

Donc vous avez encore du choix  en local français avec ces légumes et fruits : endives,  champignons, betterave cuite ou crue, chou rouge, chou-rave, salade romaine, mâche, roquette, pissenlits (à ramasser , éventuellement), chou-fleur cuit ou cru, carotte, chou-blanc, pomme et poires (les dernières de conservation) .


Mon nouveau Marmiton : un spiraliseur (ou spiraliser)

Spaghettis de betterave crues
Spaghettis de céleri rave

   J’hésitais depuis 3 ans. C’est un « gadget » de plus, en plastique de surcroît. Pas compatible avec la  démarche vers « moins » : moins de plastique, moins de choses chez soi …
Ma consommation de légumes a considérablement augmenté ces dernières années, particulièrement en cru ou en wok or en « spaghettis » les légumes cuisent très vite, et sont ludiques à consommer ce qui peut en motiver « certains » à les consommer. Un prix à moins de 10 euros au lieu de 30 couramment pratiqué m’a décidé. (acheté chez Action – sans pub). Il a 3 plaques de coupes différentes : petits et plus gros spaghettis et lamelles fines.  Ma MAP va être revendue, remplacée par un extracteur de jus ( article à venir) et le spiraliseur.
Apres 3 semaines d’utilisation : le bilan.
Il nous permet de découvrir sous un jour nouveau des légumes
.
Je l’utilise environ tous les deux jours. Il est posé sur le plan de travail.  Il est hyper facile à nettoyer : juste le passer sous l’eau. Les carottes tachent, il suffit de le mettre au soleil et le blanc revient.

J’ai testé les carottes, les betteraves crues, les tranches de celeri cru, panais, patate douce.
Regardez ici cette recette de « spaghettis de betterave rouge à  la feta »
Des spaghettis de patates douces et épinards à la sauce noix de cajou
Des spaghettis de patates douces et champignons
Des spaghettis de panais à la tomate

Et j’attends avec impatience la saison locale de courges, de courgettes et de concombre !
On peut utiliser aussi des pommes, des fruits assez durs,

Retrouvez mes #saladejoyeusedisa plusieurs fois par semaine sur mon compte INSTAGRAM  https://www.instagram.com/isabellemiaou/

Cet article vous a t il intéressé  ? Je suis heureuse de lire vos commentaires, qu’ils soient positifs ou plus nuancés. 

A bientôt !

 

 

 

Petits bonheurs du jour : une marche matinale , le lilas du jardin Et aussi pourquoi marcher à jeun ? et autres réponses à des questions de CopiNETtes

Bonjour,

Je vous offre des fleurs sauvages cueillies ce matin à l’aube.

Fleurs sauvages et vase improvisé : bouteille et sac en papier de récup.

Mes NetCopiNettes qui n’ont pas Instagram sont « frustrées » de certains partages et « râlent » après moi. « Tu ne publies plus sur ton blog. »
Voici mon partage du jour . Jeudi est « mon jour », celui ou j’évite de poser des rendez-vous , où je n’ai pas aquagym, ni marche-copines, ni yoga et j’essaie que ce ne soit pas le jour « où on case l’urgent pas encore fait » . Deux entrepreneurs qualifiés et très pro semblent avoir trouvé comment résoudre la quadrature du cercle que posait des problèmes de fuites d’eau à répétition chez mon père  depuis un an ( à 550 km de distance, c’est pas vraiment facile de gérer), d’autres imbroglios administratifs semblent s’éclaircir (croisons les doigts) – 4 ans « d’investigations! » . Peut-être enfin plus de temps pour partager ici. 🙂
Ce jour sans « sport » j’essaie de marcher 30 mn quand même. D’où mon départ au soleil levant ce matin, pour marcher à jeun. Avant que vous ne posiez la question en commentaire, voici la réponse à la question suivante :

Pourquoi marcher à jeun  ?
Je cite  pour répondre un article de Top Santé : «  Plusieurs études ont prouvé que l’on perd davantage de poids quand on “remue” l’estomac vide. la consommation est d’environ 30g de lipides/h pendant une séance de course à jeun contre une consommation de 4g/h après un petit déjeuner traditionnel. Une situation durant laquelle on puise davantage dans les graisses stockées afin de déployer l’énergie nécessaire à la contraction des muscles. »
A partir ce cette période de l’année et tant qu’il fait jour vers 7h le matin et qu’il ne pleut pas, c’est un bonheur de sortir si tôt. Le monde n’a pas la même saveur à cette heure. Il est remplit de petits bonheurs : beauté de la lumière, les personnes croisées sourient facilement, les bruits, même ceux de la ville, ne sont pas tout à fait les mêmes qu’ensuite. Et je pense que notre regard, renouvelé par une nuit de sommeil, se pose avec plus de bienveillance sur chaque chose.
J’ajoute que c’est un bonheur de faire une méditation marchée au cours de cette balade matinale.
Mon but quotidien n’est pas de maigrir, mais de rester « en santé » malgré la liste assez longue de mes « pathologies » et quand même, en restant dans la lignée des préconisations de Valérie Orsoni sur le plan physique, je fais une taille 44/46 avec 10 kg
de plus qu’à la période ou je faisais cette même taille de vêtement il y a 10 ans car j’ai un corps ferme et tonique (sous la graisse !!lol) . Même les médecins ne me demandent plus de maigrir.
Question alimentation, Le BOOTCAMP de Valerie Orsoni est totalement compatible avec l’alimentation hypotoxique du Dr Seignalet, donc aucun souci. Quand à maigrir, cela arrivera quand je mangerais moins, mais cela est une autre paire de manches !

 

Question :  » Veinarde de pouvoir aller faire du sport. Comment veux -tu que je bouge avec le boulot, les enfants encore à la maison … »
Pour bouger et se muscler, pas besoin de salle de sport, vous avez de nombreuses vidéos gratuites de conseils et de mouvements de Valérie sur YouTube . Par exemple :

Valerie Orsoni a aussi crée le concept de la 25 eme heure : Oui cette heure qui nous manque à toutes pour bouger, vous savez bien !! 

Et c’est avec du lilas que je termine cet article. 🙂

Cet article vous a -t-il plu ? Qu’en pensez-vous ? je lirais avec plaisir vos retours en commentaire.

Donner un air de printemps à un coin de véranda…

Bonjour,

J’espère que la tempête Zeus n’a pas trop causer de dégâts chez vous et les vôtres.
Ici, quelques pots de fleurs bousculés et mon coq (voir photo en fin d’article) a rendu l’âme.  L’occasion de trouver une autre idée décorative pour illustrer le n° de notre maison.

Quasiment partout, le temps est triste, d’où l’idée de fleurir notre petit coin repas de la véranda.

J’ai utilisé un tissu chiné à Emmaüs ( 2 ), une couette de bébé donnée par la voisine pour rembourrer les assises.
Une façon déhoussable de créer un décor temporaire pour nos chaises.
C’est rapide à faire.
Retenez l’idée pour uniformiser l’aspect de grandes tables lors d’un mariage , d’un baptême. Je l’avais fait pour une amie, avec de l’intissé et non pas cousu, mais agrafé.
C’est de la #recup, du #recyclage, dans la lignée #zerodechet .

Voici feu mon coq : Je l’avais montré sur l’ancien blog.

PASSEZ UNE BONNE SEMAINE !

Petit bonheur automnal

cadeaux d'Emmanuelle oct 16

Autour d’un thé, j’ai eu le plaisir  de retrouver Emmanuelle au mois d’octobre.
C’est toujours un bonheur de se retrouver.
Emmanuelle n’était pas arrivée les mains vides , mais avec un cadeau de saison qui s’est logé tout de suite  à sa place dans mon décor de saison.

cadeaux d'Emmanuelle oct 16

cadeaux d'Emmanuelle oct 16
Citrouille dodues  : regardez celle-ci toute rieuse !
cadeaux d'Emmanuelle oct 16
 Avec des « queues originales »
cadeaux d'Emmanuelle oct 16
 Une jolie bougie qui sens bon
Une belle étiquette
Une belle étiquette

Merci Emmanuelle

 

Bains de mer en 1894

Bonjour,

Ce matin j’ai eu la surprise d’un article de ce blog si riche « Ouvrages de Dames » (clic) avec des costumes de bains de 1878. Justement, j’avais en préparation cet article que j’aurais voulu posté en début de mois: vaut mieux tard que jamais et l’été est encore bien installé !

robe de campagne la famille_5
La revue LA FAMILLE 1894 29 juillet , n° 773

Pour vous baigner, ce costume ci-dessus, décrit ainsi :
Il est en serge marine ou noir à volonté;  pantalon bouffant serré par un caoutchouc au dessus du genou; grande blouse montée en fronces sur un empiècement de forme triangulaire et brodé d’une ancre et réuni à la taille par une large ceinture de cuir. Une berthe de de lainage rouge ou blanc , suivant la nuance du costume, tourne, tourne tout autour de l’empiècement. Petit bonnet marmotte en soie écossaise assortie.

Ou préféreriez -vous celui-ci ?

costume de bains de mer
Revue LA FAMILLE 1894 , 19 août, n°776

Voici le texte d’accompagnement : Il est en serge bleu marine. pantalon bouffant à poignet; blouse avec un col marin de flanelle blanche brodée d’une ancre à chaque coin et se terminant en pointe à la taille; large plastron à rayures en jersey; manches courtes à ballons serrées par un étroit poignet.

Ou encore celui-ci :

costume de bains de mer
Revue LA FAMILLE 1894 , 1er juillet, n°769

Il est en serge marine; pantalon court et bouffant; serré par des caoutchouc et terminé par un plissé de lainage ou de toile. Longue blouse en serge, serrée à la taille et au cou par une cordelière de laine et garnis de plissés. Bonnet marmotte en soie bleue.

Dans les commentaires de l’article du blog Ouvrages de Dames, des questions se posaient sur la pratique réelle des bains de mer, aussi j’ai scanné l’article sur les Bains de Mer de la revue LA FAMILLE du 12 août 1894. Le voici en image, mais en dessous il est en PDF, il faut le télécharger pour pouvoir le lire (et l’agrandir pour le déchiffrer plus facilement)

Bains de mer 1894-1Bain de mer PDF à télécharger pour l’enregistrer et pouvoir le lire (clic)

Plein de conseils sont donnés : Attendre quelques jours après son arrivée sur place avant de se baigner, les premiers bains dureront que de 3 à 5 minutes. Les bains seront ensuite de 5 à 10 mn et il est conseillé de se précipiter dans sa cabine de bains et d’y prendre un bain de pieds chaud.
Entre des sessions de 20 à 25 bains, il est indiqué de respecter une interruption de 8 à 10 jours.

Après le bain, on s’habille :

Voici une tenue complète pour faire « Au revoir » au bateau promenade qui va caboter le long de la côte. 

Robe de plage ou de campagne
Revue LA FAMILLE 1894, 22 juillet, n°772

Pensez qu’au dessous, la personne porte le « pantalon » ( culotte) fendue, la chemise de corps longue , le corset, le couvre corset, les jarretières tenant les bas les bas  qui pour les plus fins étaient quand même assez épais : il valait mieux des étés frais, non ?
Si l’histoire de ces sous-vêtements vous intéresse, regardez ce PDF (clic)

Une autre « robe de plage »

robe de plage 1894
robe de plage 1894 Revue LA FAMILLE

DSC02737

Un peu de sport ?

robe de lawn tennis 1894
robe de lawn tennis 1894

robe de campagne la famille_1Et le soir,  une visite au Casino s’impose :

la famille robe de casino
Robe de casino LA FAMILLE 1894 , 26 août n° 777

« Celle -ci est en foulard à petits pois ; jupe cloche montée à fronces autour de la taille et cerclée de 5 rangs de velours noir; le dos du corsage est entièrement plat ainsi que les hauts au devant remplacé à la hauteur de la poitrine par une draperie froncée se croisant en fichu sur un plastron froncé lui-aussi . Ceinture en pointe croisant derrière et revenant se fixer sur la poitrine par un joli chou de velours. Grand col de velours avec chou derrière. Manches ballons bien enlevées (??)s’arretant aux coudes »

Pour finir, voici la planche en couleurs représentant des robes de l’été 1894 (juillet 1894) Il y en avait une par trimestre qui paraissait dans certaines formules d’abonnement.

juillet 1894
juillet 1894

Les qualités d’images sont piètres et irrégulières. Les revues sont reliées en un livre ancien de grand format. J’obtiens des résultats difficiles sur le scanner de l’imprimante ( épaisseur  et poids du livre que j’abîme en le manipulant ainsi , des résolutions pas formidables avec le scanner du téléphone, et l’appareil photo n’est pas non plus très adapté. Mais vous avez une idée de la mode cette année là et j’espere que cela vous aura amuser !

 Hors-Sujet : Moi qui suis complexée avec mes bras en aile de chauve-souris, je me dis que ces manches gigot avaient au moins le mérite de les cacher !! ( 2 eme degres, hein !!) 🙂

PS: cet article n’a rien à voir avec l’actualité !!! (quoique, quand on y réfléchit !!)

Article « invité ». Une idée de recyclage.

Sur le blog, voici une invité d’honneur : Muriel du blog  » VERVEINE ET LIN » , qui partage son expérience de recyclage.
Je lui laisse la parole.

buche a

Il faut une pile de vieux journaux, un manche à balai, un seau, une cagette et un coupe-papier.

  1. Je coupe les feuillets de mon journal au format d’une demi-page
  2. Je mets à tremper dans un seau d’eau une nuit
  3. Le matin, je m’installe dans le jardin : je prends une douzaine de feuillets, je les enroule autour du manche à balai. Je serre bien pour essorer au maximum
  4. Je recommence avec un deuxième, voire un troisième paquet, jusqu’à ce que le diamètre me convienne (une dizaine de centimètres) toujours en essorant bien
  5. Je termine avec une feuille seule qui maintiendra le rouleau bien fermé
  6. Je retire délicatement du manche à balai
  7. Je dépose sur une cagette et je mets à sécher dehors à l’ombre toute la journée. Le soir, je mets ma cagette au garage, où les bûches vont continuer de sécher jusqu’à l’hiver.

buche B

Il paraît que le rendement est équivalent à une bûche du même diamètre. De toute façon, ça réduit les déchets et ça sera toujours efficace pour allumer le feu !

Merci Muriel d’avoir partagé cette astuce avec nous.

Noël en juin à moins que ce ne soit un non-anniversaire …

DSC02523

Plus le temps passe et plus nos vies sont remplies.
Aussi nous apprécions quand il nous est donné de se concocter une « bulle » d’Amitié.
Ce fut le cas un bel après-midi ensoleillé de la semaine dernière, Emmanuelle est venue jusqu’ à moi.  Nous n’avons même pas pensé à prendre une photo. Pourtant Emmanuelle portait  élégament le très beau tee-shirt « jasmin » en jersey de lin qu’elle vous montre sur cet article.
Et j’ai bien été gâtée, comme vous pouvez le voir. Regardons en détail.

pochette emmanuelle juin 16
Une jolie pochette qui me servira a ranger mes crayons de couture.
BO EB 1
Ces boucles d’oreilles ne sont telles pas magnifique, avec ses jolies perles irisées ?
BO EB 2
Et ces jolies perles roses ?

Et de bonnes infusions en perspectives avec des plantes du jardin d’Emmanuelle : verveine citronnelle et menthe chocolat, bio, s’il vous plait ! 

MERCI EMMANUELLE !

Pour l’occasion, nous avons testé positivement un gâteau au citron original.

Imaginez la texture d’un fondant avec un goût de citron « juste comme il faut » .

Le citron a été cuit 2 fois une heure dans deux eaux, puis refroidit dans l’eau froide.  Cela vous intrigue ?

juin 2015 alimentaire et ouvrage cadeaux
La recette est ICI.

 

 

Petits Bonheurs au jardin le 5 juin 2016.

Bonjour,

Voici juste de petites touches qui me font plaisir.

Chèvrefeuille ressuscité

chevreuille ressuscité

chevreuille ressuscité
Chèvrefeuille qui a faillit être coupé car considéré comme mort. C’eut été dommage, non ? Et je ne peux , hélas, vous faire partager son parfum. Un bonheur !

Une personne du SEL (Système d’échange Local) a pris le temps de faire le tour de mon jardin à l’automne et m’ a expliqué plein de choses, dont la façon de tailler. A priori, ça a fonctionné !
J’ai aussi remis un peu de terreau au pied et je lui ai parlé gentiment. 🙂 (au chèvrefeuille , mais j’espere aussi au monsieur !)

Le distinguez-vous parmi tout ce vert ? 

mimosa 4 juin 16
Bébé Mimosa, le 4 juin 16

Nous avions un magnifique Mimosa, que voici en 2011.mimosa 2011Comme vous le constatez, il menaçait de tomber sur la maison en cas de grand vent.
Nous avons du le couper. Quel crève-cœur !

mimosa bouquet
L’odeur du mimosa !!!

Ce genre d’arbre donnent plein de rejets mais quand nous sommes revenus l’an dernier, les derniers rejetons était … chez la voisine. Elle nous en a redonné un.
Que nous avons replanté hier. Lui aussi je lui parle gentiment. 🙂

DSC02376Des fleurs qui durent assez longtemps pour qu’on en profite. Un sempervivum (joubarbe) mais lequel je sois plancher sur les identifications. Sempervivum, parce que cette plante est toujours verte l’hiver comme l’été.

semper vivum
Sempervivum encore et le Petit Bonheur est le pot chiné un euro

DSC02374Echeveria elegans ?

Trouvée sur

ce site.


DSC02368
Décor provisoire sous l’appentis. Une des hampes graciles de cette  autre succulente fleurie s’est cassé lors de la chute de son pot : un accident de tondeuse. 

La pluie qui a noyé une partie de la France ne nous a pas épargné, mais pas de drame sur Angoulême même. Les rosiers sont  » rouillés » et j’ai dû couper plein de roses piquées.
Nous avons arraché les iris  qui n’avaient plus été entretenues depuis des années  et ne donnaient plus que des feuillages abîmés et que quelques fleurs. Je recompose la plate-bande, petit à petit. Lourde tache, car il y a moult racines : de pyracanthas( quel horreur ces haies !!)  du voisin et des lilas. Le week-end fut sans pluie et ce dimanche plein de soleil et de chaleur. Le Bonheur de retravailler au jardin.

Pensées aux personnes qui ont tout perdu, aux agriculteurs, horticulteurs qui ont perdu le fruit de leur travail.

Je termine sur un Petit Bonheur d’Amitié.

Edith Holden

L’autre fois, je cherchais le titre d’un livre. Accidentellement à Cultura car nous avons à Angoulême des librairies, des « vraies » que je préfère 100 fois faire travailler.
Mes explications : Je cherchais le livre d’une auteur anglaise qui a écrit un journal à la campagne qu’elle a  illustré  de ses  aquarelles.  5 vendeurs consultés, pas d’accès à internet et je n’avais pas mon téléphone sur moi pour chercher. En une seconde, Cappuccinette consultée me répond  :  » Le journal champêtre d’Edith Holden » mais j’ai les « Carnets Champêtres » et son « Livre de Cuisine », tu me ferais plaisir en m’en débarrassant !!!Et de trouver dans ma boite à lettres ce qui précède, sur la photo !!
Et c’est moi qui lui rend service !!! 🙂
Edith Holden est une jeune naturaliste, professeur de peinture pour jeunes filles, illustratrice de livres pour enfants, mariée à un sculpteur, et son  » Journal Champêtre »   est le fac simile de son journal de 1906  qui nous décrit et nous dépeint la flore et la faune de la campagne anglaise au fil des saisons.

Elle est morte à 50 ans de façon tragique noyée dans la Tamise dans laquelle elle était tombée en voulant, pour l’étudier de plus près, attraper avec son ombrelle un chaton de châtaignier.

Les carnets sont composés de la meme façon que le Journal. J’avais envie de m’inspirer des ces aquarelles, car je me suis offert une boite de crayons aquarellables, les précédents avaient 34 ans d’age et désormais, il est impossible de trouver, comme autre fois, les crayons « de remplacement » à l’unité chez Carand’ache , malheureusement ! Et une boite sans verts, sans rouges  est plus difficilement exploitable. « Y-a-pu-ka »! (trouver le temps)

Holden Poppies

Bonne semaine à vous !

 

Éclats de jardin au 25 mai 2016

DSC02309Pour commencer,  recevez mes souhaits et voici le nouveau petit coin du jardin .

C’était un projet niché dans un coin de ma tête , mais en chinant hier soir, j’ai trouvé  pour 3 sous  ce bouddha, ce pot blanc, le soleil qui  est une attache de rideau. Et le socle est  une ancienne fontaine qui ne fonctionnait plus que je gardais en socle de plantes (alibi pour qu’elle ne parte pas dans le cadre du « Désencombrement. » ^^.

Pour La Fourmi particulierement et vous tous et toutes, voici les 3 sortes de pavots Kokopelli que j’ai dans le jardin cette année.

DSC02224 DSC02225 DSC02233Sûrement un « Papaver glaucum », mes étiquettes ont disparut durant l’hiver. 

DSC02259
Avec des nigelles bleues et les Belles de Jour.

DSC02258DSC02226 Peut-être un Pavot d’Espagne – Papaver rupifragum

DSC02277

DSC02227

DSC02234Sûrement « Papaver rhoeas « 

Papaver_rhoeas_-_Köhler–s_Medizinal-Pflanzen-101
Illustration botanique extraites des Plantes médicinales de Köhler, Franz Eugen Köhler (1887).
chevrefeuille 27 mai 16
Chèvrefeuille 27 mai 16

Ce chèvrefeuille, planté il y a 30 ans, je l’ai toujours vu végéter,  fleurissant à peine. Depuis 4 ans, il était considéré comme mourant. Je l’ai bichonné, taillé drastiquement et il fleurit pour me remercier cette année. 🙂

escalier roses rouges 16Le rosiers de l’escalier du jardin aussi me récompense, grâce à Julien du SEL (système d’échange local) m’a expliqué comment tailler. Je suis très hésitante, mais au moins je vois des résultats, car l’an dernier, j’ai bien cru que lui aussi, planté en 1978, était en fin de vie. Il a recu aussi pas mal de peau de bananes  en « offrande » à ses pieds , il est dit  qu’elles sont bénéfiques aux  rosiers. 

vesce commune
vesce commune
vesce commune
Vesce commune : fleurs emmêlées.  Elle grimpe sur une branche élaguée du frêne voisin.

Vicia_sativa0

Les roses du jardin :

La descente d’escalier un peu fouillis

la descente d'escalier, un eu "fouilli"

DSC02267

rosier
Rosier Mme de Sévigné.

DSC02306

Autres roses :

DSC02321DSC02270

Vous avez aperçu les nigelles bleues avec les pavots oranges et voici les blancs mélés aux iris. 

nigelles blanches
nigelles blanches

DSC02297Petite bordure nouvelle mais oui!! j’aurais dû mélanger les couleurs de pensées… A vrai dire je ne pensais pas qu’elles auraient survécus, car elles étaient mal en point  quand je les aient plantées ( 5 euros les 36 pots un peu « passées ») avec des capucines qui pointent leurs feuilles…

Nous avons fait mettre la palissade en retrait du muret « légal » pour le quartier et nous habitons devant une école et cet interstice recevait pas mal de détritus. Les géraniums sauvages « Herbes à Robert » ont résolu le problème en végétalisant l’espace , plus besoin de me demander ce que je pouvais semer.  Personne n’ose lancer des déchets sur des fleurs 🙂

Herbe à RobertDSC02269
Et c’est avec le joli bouquet de jardin que m’a offert ma voisine que je vous souhaite
une bonne fin de semaine !

Un séjour Breton et la ferme en permaculture de Gabrielle et Stuart

Bonjour,

Visage
Mon coup de cœur en arrivant Chez Gabrielle et Stuart : ce visage sculpté et sa chevelure végétale. Moult détails charmants vous attendent dans chaque partie de la ferme. Oubliez vos stéréotypes de citadins !

Nous séjournons en Bretagne dans un lieu dit La Haute Houssais, près du village de Saint Maden dans les Cotes d’Armor . Je vous expliquerais dans un autre article comment nous avons été amené  découvrir ce coin de Bretagne. Je vous offre une ballade qui n’est pas descriptive, juste des clichés que j’ai eu envie de partager. Nous sommes mi-mai.
  Ce lieu est le « BRITANNY COUNTRY GITE »,   où nous sommes accueillis par nos hôtes, Gabrielle et Stuart, qui ont façonné cet endroit en étroite collaboration avec la nature. Il s’agit d’une ferme et de deux gites. En voici un :
DSC02197Chacun des deux gîtes a son jardin privé. Ci-dessous, une partie du jardin rattaché à la grange (Barn)

barn jardin

Chacun des deux gîtes a son jardin privé, réservé à votre usage pour la durée de votre séjour et vous pourrez comme moi vous promenez dans leur bois et dans la ferme.
Venez, je vous emmène !

DSC02191

La balade des canards
La balade des canards

Voici les canards ! N’ont-ils pas une allure élégante ?

moutons sieste
La sieste, c’est sacré !

DSC02211

moutons grimpé
A notre arrivée, ce mouton m’a signifié qu’il dominait la situation. 🙂

Vue d'ensemble de la mare , la serre...

Admirons les nénuphars.

nenuphars

DSC02184Pas de mare sans grenouille !

DSC02188« Il fait beau, je fais la planche ! » ou « se reposer les doigts de pieds en éventail »
DSC02189
DSC02192

Ne seriez-vous pas bien là, à lire, rêver ou méditer ?

Le  bassin de phytoépuration  jouxte  la mare.  Le  bassin de phytoépuration  alimenté par l’eau de pluie recueillie dans un réservoir installé sous les gouttières de la  maison et les eaux « grises »( cuisine, douche, lave-linge) Le système racinaire des plantes absorbe les composés chimiques (nitrates et phosphates) et décompose les polluants ménagers et l’eau traitée par les plantes alimente la mare. ( je cite Stuart Anderson)

balancoire

DSC02215Ou un petit tour d’escarpolette ? Qui est au loin ? 

DSC02179Une de ces surprise que j’adore dans ce lieu.( non, ce n’est pas un vrai !) 

Le domaine des canards
Le domaine des canards

 » Les canards coureurs indiens (ce sont les canards blancs) sont une race très utilisée en permaculture. Infatigables chasseurs de limaces, ils sont relativement légers et causent peu de dommage au potager. « 

DSC02208

Passons chez les poules.

les poules
Les poules, un petit bac de compost et une ruche travaillent de concert. Les Frelons asiatiques sont attirés par la ruche mais encore plus par le compost, et les poules protègent les abeilles en mangeant les bourdons, Non les frelons asiatiques  et se délectent à picorer le compost.(désolée de ma méprise première)
domaines des poules interactions
Il y a 3 ruches. Jachère fleurie, plantes fleuries dans le potager offre aux abeilles de quoi butiner et attire les auxiliaires du jardin aidé des nichoirs et des hôtels à insectes placés de-ci de-là.

 

la mare
De cet autre perspective de la mare (prise à coté du bassin de phytoépuration)  vous apercevez au fond le carré des aromatiques.

 

 

 

 

carré d'herbes aromatiques
Carré d’herbes aromatiques.

Je vais terminer la visite par un bout de la fresque qui orne le préaux de la ferme :

 

fresque
ces dessins résultent d’un échange de bons procédé entre nos hôtes et un artiste. Si vous voulez en voir plus, venez donc séjourner dans ce coin de Bretagne! (clic pour vous retrouver sur le site de location). 

Nous nous sommes reposés, j’ai encore découvert des aspects bretons différents, comme à chaque visite dans cette belle région de France. Je ne m’attendais pas du tout à une ferme de ce genre, encore « formatée » par la vison des fermes picardes de mon enfance et influencée par les videos de permaculture que j’avale depuis un an. 

Pour celles et ceux  que cela intéressent Stuart tient un blog sur la permaculture en Bretagne, avec la traduction en Français des principes de permaculture. Rendez- vous ICI (clic)

La permaculture ?
Je débute mais dans le hors-série cité plus haut que l’on m’a prêté, il y a celle-ci :

« La permaculture est un aménagement consciencieux du paysage, qui imite les modèles trouvés dans la nature pour produire en abondance de la nourriture, des fibres, et de l’énergie pour combler les besoins LOCAUX. »

Pour ceux et  celles qui suivent le blog, la citation ci-dessus ne vous rappelle-t-elle pas les intentions de notre chez Charlemagne et son « Capitulaire de villis » de l’article publié hier (clic)?

Un autre site = https://permacultureprinciples.com/fr/

Je suppose que je vous reparlerais de ce sujet entre un patchwork, une recette, un poème et une photo !! 🙂

BON WEEK-END à CHACUN ET CHACUNE DE VOUS !
papillon fleur
Papillon dans le jardin privé.