Archives pour la catégorie Style de vie

Organiser les repas, le « meal prep » et autres techniques pour se simplifier la cuisine au quotidien

ARTICLE DENSE ET LONG mais écrit à la demande répétée de plusieurs personnes depuis quelques années et je ne l’ai jamais écrit. Si cela simplifie la vie ne serait ce qu’à une de mes lectrices, ce ne sera pas du temps perdu 🙂

Tout comme Mr Jourdain faisait de la prose sans le savoir, je fais du « meal prep » depuis 30 ans au moins. A la base, le sous-titre de livre d’une comtesse ou duchesse  » la vie est trop courte pur la passer à surveiller une daube » m’avait marqué. Impossible de retrouver l’ouvrage, Google n’en a pas trace, apparemment.
Comme je suis fainéante, j’aime bien être efficace, tant qu’à travailler, aussi ai-je fait rapidement mes menus avec des préparations qui servaient à plusieurs repas pour ne pas passer trop de temps en cuisine la semaine.

Celles qui me suivent depuis la création de mon premier blog de cuisine en 2006 le savent bien.

« Meal prep  » est l’abréviation de Meal prepping soit prévoir et preparer ses repas à l’avance. Par contre chez moi , pas ce que je considère comme une aberration comme couper, râper ses crudités d’avance (perte des bienfaits du frais) Je fais depuis des dizaines d’années des repas pour 2 à 5 personnes en moins de 20 mn préparation des crudités qu’il y a chaque midi chez nous incluse et mise de la table (mais mes robots sont sur mon plan de travail) Demander à mes enfants ou mon mari !

Chez nous, un repas, c’est entrée- plat. Dessert exceptionnellement au repas, plutot mangé en collation et souvent des fruits (fromage pour mon mari, moi je mange sans gluten et sans lait animal)

1/ Faire ses menus : Ne soyez pas perfectionniste, mais créative !

 A- En préalable , lister avec vos convives habituels les plats qu’ils aiment. Et programmer un de ces plats de temps en temps.

B- Un tableau avec en haut vos contraintes d’emploi du temps : Par exemple, je rentre tardivement le mardi et vendredi midi, donc mon repas est prêt à réchauffer pour mon mari , crudités prévues et les plateaux sont garnis d’assiettes, verres et couverts , quand je pars à 8H45.

C/ Un schémas de base répétitif dans la structure mais pas dans les plats. Souvent je fais un plat principal A qui se décline pour le samedi, lundi et mercredi midi. Un plat B pour le dimanche, mardi et jeudi midi.
Par exemple : Préparation de proteines végétales à la tomate ( plat A)  qui sera transformée un chili le samedi, en plat de haricots verts bolognaise le lundi midi et en gratin sous une couche d’écrasée de pommes de terre le mercredi midi.
Poulet rôti : (plat B) quitte a en cuire deux selon le nombre de repas à assurer.  Dimanche midi on mange le poulet juste rôti, mardi midi : ou froid ou réchauffé avec des légumes et féculents (cuits d’avance) , et jeudi midi ; il a été dépiauté le mercredi soir et souvent j’en fait ou une quiche, ou j’ajoute les morceaux dans une salade style « caesar » , ou une salade de lentilles, ou encore dans un plat à gratin avec

Gardez traces de ces menus et quand vous aurez un peu de recul, il vous suffira de reprendre la trame de la même période de l’année suivante les temps peu inspirés 🙂

2/ Quitte à cuisiner un plat, le faire en double voir en triple!

*Les pâtes à tarte maison en sont un exemple. J’ai des plats à tarte en alu (ok je sais ce n’est pas écolo mais je m’en ressers plusieurs fois et les pâtes sont posées sur une feuille de cuisson). Je fais ou les pâtes étalées sur une feuille de cuisson ou carrément les quiches (aux lardons, au dès de bacon, aux tomates etc … ) que je congèle. Je précise que ce sont des pâtes avec et sans gluten. Le sans gluten réagit bien a la congélation aussi.
   *Autre exemple : rôtis de porc. En cuire deux, une fois refroidit, le second se coupe facilement en fines tranches, je reconstitue le rôti et le congèle dans un récipient qui va du congélateur au four ( des plats en verre avec couvercles plastiques qu’on enlèvent pour la cuisson) et ça m’a plus d’une fois permit de recevoir au débottéavec un repas prêt en 30 mn.
   *Je ne parle pas de ma BOLO-Kilo (clic)  qui permet de faire 13 préparations différentes avec la même base et je fais 10 portions de 250 g en une fois. ( pour congeler, vous récupérez les boites du genre boite de crèmes glacées ( demandez aux copines de vous les garder), voir des bocaux en verre pour peu que vous ne les remplissiez que au 3/4. Par contre , démoulez pour décongeler : NE PAS DÉCONGELER DANS DU PLASTIQUE, mais vous le savez.
   * Les plats « en sauce » : civet de lapin, porc à la moutarde, « coq au vin » etc  selon vos gouts…
   * Les gratins pour ceux qui en mangent.
   * Les légumes, je les congèle que quand ils sont du jardin ou qu’on le mes offre en grande quantité, sinon je les achète frais ou directement congelés.
Sauf la ratatouille qui permet plein de variantes que je cuisine abondamment l’été :  voir cet articles avec 10 façons de réveiller votre ratatouille clic
   * Par contre, l’hiver, quand je fais une soupe j’épluche deux fois plus de légumes et congèle un sachet pour une soupe suivante ( sauf les pommes de terre).
Les soupes se conservent chez moi 5 jours dans des bouteilles de verre ébouillantées où je les versent très très chaude. Je renverse les bouteilles – comme pour les confitures-  et les range au réfrigérateur une fois refroidies. Les bouteilles de jus de fruits ou un goulot large et sont pratique pour cet usage.
Je cuis toujours un féculent pour deux repas (sauf programmation contraire, bien sür !)

Au bout d’un moment, vous avez un bon fond de congélateur qui vous permet d’affronter les inévitables périodes surchargées. Mais je vous conseille de NOTER SUR UN CARNET DANS LA CUISINE LES PLATS QUE VOUS CONGELER ET LES BARRER DE LA LISTE QUAND VOUS LES CONSOMMEZ.

3/ Préparer ce qui peut l’être

* Laver la salade, les herbes fraîches, les conserver au refrierateur dans un recipient qui ferme avec un morceaux de coton (ou une feuille d’essuie-tout humide)
* le vendredi je cuis des bases : riz, légumineuses, pommes de terre en robe des champs,
la recette A et la recette B
* les sauces salades, la persillade qui donne un rendu « cuisiné  » à n’importe quel plat basique (voir article CLIC)

persillade

4/ Avoir une liste de PLATS et PRODUITS JOKERS pour les périodes surchargées, les jours sans énergie, les imprévus, les « hotes-surprises » du dernier moment …

Les « jokers » au quotidien : la persillade, la sauce salade prête d’avance, les bouillons cube ( si bouillon-maison, congelé en mode « glaçons » ou déshydratés) , la salade lavée, épluchée, la soupe faite pour plusieurs jours et/ ou les légumes à portée de main pour faire les crudités. Si vraiment pas de temps on croque dans  une carotte crue ou une tomate. Le ou les féculents cuits d’avance ( lentilles, fonio, riz, pois-chiche, pomme de terre etc …)
Dans ma liste de « plats  joker » il y a
**mes rôtis de porc cuits et découpés à l’avance au congélateur. Je place le plat au four, prépare une entrée genre sur chaque assiette de la salade (prete a consommer au frigo puisque prévue d’avance) les légumes râpés ou en rondelles ( 5 à 7 mn) (une olive noire sur les simple carottes rappées, elles-mêms e posées sur une salade verte,  donne un air festif !)  la sauce est prête aussi / une boite de haricots verts + la persillade prête et votre féculent prévu pour vous sera en plus petite part, mais avec fromage et les desserts jokers genre une boite de salade de fruits exotiques (toujours dans mon placard) avec quelques fruits frais de la semaine en des + une boule de sorbet (toujours dispos dans le congélateur ) accompagné d’un gâteau sec (vous avez bien cela dans le placard) et vous avez un repas en 20/25 mn

entrée de crudités – rôti de porc au haricots et féculent ail et persil- (fromage si vous en manger) Coupe de salade de fruits boule de glace et gâteau sec  !!) Elle est pas belle la vie ?
OU   salade de crudités – ratatouille façon piperade ( avec des œufs cuits dedans ) – riz (cuit en 10 mn si vous n’en avez pas de cuit, voir de la semoule ( de couscous – blé- ou autre comme riz, de riz ou de maïs, prête en 5 mn chrono  – charlotte individuelle ( boudoirs ou autre gâteaux secs cassés en morceaux, trempés dans du sirop d’une boite d’abricot au sirop, fromage blanc ou yaourt de soja, abricots au sirop en des , topping de confiture d’abricot ou de boudoirs, gâteau secs  émiettés
Quelques autre « jokers » = je fais des bocaux de pâtés et de rôtis en conserve

 Ou avec une ratatouille en base vous pouvez faire 10 variantes clic et si vous congelez votre propre ratatouille, voila de bons plats rapides, colorés et économiques pour cet hiver. (base de pizza, quiche, omelette, lasagne, piperade…)

Lors des promo de poissons frais, je congèle en portions et dans un court-bouillon – à partir d’un cube auquel vous ajoutez un jus de citron-, votre poisson cuit le temps que vous prépariez des légumes.

 

Mon organisation personnelle est de faire l’inventaire du réfrigérateur le mercredi, les menus jeudi en tenant compte des restes de plats, de légumes et de fruits, quitte a les cuisiner pour la fin de semaine. Vendredi matin, je groupe aquagym, passage au marché puis au supermarché ( géographiquement  proche) et le vendredi après-midi ou soir , c’est cuisine !

Je vous invite aussi a aller lire de très anciens articles de l’ancien blog  comme celui-là (clic) Rentrée sereine avec des menus personnalisé
ou
celui la clic (quelques menus avec une cuisson et deux plats)

Muguet le 1 er mai, Bonheur toute l’année !

Muguet rose de mon jardin et de celui de la voisine.


  Le muguet est timide chez nous : photo ci-dessous prise le 27 avril. Peu de brin disséminé: le muguet fait ce qu’il veut. Il fut abondant dans notre jardin et a migré chez la voisine les années suivantes. Mais comme notre gentille voisine partage, pas de souci. 🙂

Dans le vase chiné la semaine dernière acheté avec une assiette. Le vase est fêlé mais j’ai THE ASTUCE !
Vous pouvez imperméabiliser le vase avec de la paraffine , ou celle avec laquelle on couvre les confitures, ou de la bougie fondue.
Faire fondre la paraffine dans un récipient (personnellement, j’utilise une boite de conserve lavée tenue avec des pinces) et couler dans le vase en le faisant tourner entre vos mains afin que la paraffine (ou la cire de bougie)  se répande partout

BONNE SEMAINE  !

 

 

 

Pâques et Printemps coté déco

Bonjour,
Pâques sont passées mais je réponds à une demande en postant ici ma table de Pâques, histoire de retrouver les idées pour vos tables de printemps et pour l’an prochain, bien que tout soit très simple, avec de la récup, des petites chines, des plants de printemps…

Table familiale, voici le détail :

Petites coccinelles en chocolat, idéal pour lié le Printemps et Pâques.
Lors de la Grande Ventes de Printemps d’Emmaüs, j’ai trouve les bougies « coccinelles »
La nappe a été chiné il y a de nombreuses années sur un bric à brac. Elle est brodée main comme les serviettes.
Assiettes achetées un franc pièce dans la foire à 1 franc des Nouvelles Galeries de années 90, verres à eau de chez L’incroyable il y a un an et verre a vin lamba.

Centre de table : panier en zinc chiné et 3 myosotis en plat du marché : à,30 cts d’€ un qui seront planté au jardin ( et quand j’en ai pris 6 , le monsieur m’a donné les deux restant)

La table dans son ensemble.

La deco « de saison » postée hier pour rappel

Petit panneau « arbre au printemps » quilté il y a des années ( 2010 ?)
Fleur en tissu de Emmanuelle ( Le Marquoir d’ Élise)  Pot en zinc chiné , oiseau en plâtre Action, les oiseaux bougeoir offert par ma sœur, mini panier, lapin depuis des années chez nous comme ma statue « jardinière » cadeau de mariage de mes amies Brigitte et Béatrice.

L’entrée : Cette recette agrémentée d’asperges  : Mangue, avocat, radis noir, saumon fumé , petit oignon blanc ciboulette et ici asperges

Cadeau d’Emmanuelle : Non-Anniversaire, Non- Noël et Non-Pâques

Il y a belle lurette que nous avons renoncées à fêter les occasions au juste moment.
Quel paradoxe : nous avons mille moyens de gagner du temps à l’aide des technologies « modernes » , mais il nous file entre les doigts …
Enfin un petit MOMENT-BONHEUR un après-midi de février.
Emmanuelle n’est pas venue les mains vides : regardez combien je suis gâtée!

Un adorable méditant en laine feutrée.

 

Un « Kit Développement Durable » , avec une lavette, un tawashi que j’utiliserais pour le visage, et un sac pliable.

Plateau de notre goûter.

Et des tisanes du jardin.

Merci d’être venue jusqu’à moi, Emmanuelle, et pour ces jolis présents.